Evaluation database

Evaluation report

2012 Democratic Republic of Congo: Evaluation du programme Ecole et Village Assainis



Author: Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA)

Executive summary

"With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is "Outstanding, Best Practice", "Highly Satisfactory", "Mostly Satisfactory" or "Unsatisfactory" before using it. You will find the link to the quality rating below, labeled as 'Part 2' of the report."

Background:

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo – RDC a initié en 2006, le Programme « Ecole et Village Assainis - EVA » dont le pilotage est assuré les Ministères en charge de la santé et de l’éducation, avec l’appui de l’UNICEF, de DFID, l’USAID, la JICA, de quelques ONGs ainsi que les Comités Locaux. L’objectif global du Programme EVA dans 11 Provinces de la RDC est « d’assurer la survie et le développement de l’enfant par l’accroissement du taux d’accès à l’eau potable, l’amélioration de l’assainissement et de l’éducation en matière d’hygiène ». Ceci passe par (i) l’amélioration de l’accès à l’eau potable, à un assainissement adéquat, aux bonnes pratiques d’hygiènes et à un environnement sain dans les communautés et les écoles cibles, (ii) le renforcement des capacités des acteurs étatiques en charge de l’éducation, de la santé, de l’eau et de l’assainissement et enfin, (iii) l’amélioration de la politique nationale et locale du secteur ainsi que la structure gouvernementale pour une meilleure prise en main des stratégies élaborées à l’issue de la mise en oeuvre du programme.

Purpose/Objective:

La présente évaluation du Programme EVA (2008 – 2011), commanditée par l’UNICEF – RDC, avait pour objectifs de dresser une analyse (i) du système de suivi – évaluation utilisé, (ii) de la structure managériale, et enfin (iii) des tâches programmatiques et techniques en tenant compte des principes d’équité, de durabilité et de complémentarité. La finalité de cette évaluation a été de formuler des recommandations idoines permettant (i) d’améliorer la programmation du cycle 2013-2017 du Programme, (ii) d’optimiser les stratégies d’intervention, et (iii) d’effectuer des actions de plaidoyer auprès des partenaires sur la base des évidences.

Methodology:

Les étapes méthodologiques suivies pour la conduite des activités sur le terrain comportent 3 phases à savoir : (i) la phase préliminaire regroupant les analyse documentaires effectuées, l’élaboration et la validation avec l’équipe de l’UNICEF des outils à utiliser sur le terrain par l’équipe commise à l’évaluation, (ii) la Phase de terrain constituée des enquêtes auprès des ménages et des élèves bénéficiaires, les entretiens semi-structures et des focus avec les différents groupes d’acteurs du Programme et enfin les observations directes des réalisations sur le terrain, (iii) la Phase analytique dans laquelle les données collectées ont été analysée, interprétée, restituées et synthétisées pour en faire le présent rapport. 

Ce travail d’évaluation s’est opéré dans 4 Provinces sur les 11 que compte la RDC. Ces Provinces (Bas Congo, Oriental, Sud Kivu, Katanga) de l’échantillon ont été choisies sur la base de trois critères essentiels à savoir, (i) le critère d’existence simultanée dans la même Province de villages et d’écoles inscrits dans le Programme, (ii) le critère de représentativité géographique de l’échantillon et enfin, le critère du niveau d’avancement du Programme dans la province entre 2006 et 2011. 

La taille de l’échantillon d’entretien a été de près de 60 écoles, de 800 ménages et de 550 élèves.

Findings and Conclusions:

L’analyse des résultats a permis de conclure que
- le système de suivi – évaluation du Programme est globalement en adéquation avec le suivi des progrès et l’évaluation des impacts ; 
- le système de gouvernance du programme est bien apprécié par tous les parties prenantes avec (i) un certain équilibre entre l’exigence de sécurité financière et la nécessité de maintien du rythme soutenu de réalisation du programme et (ii) la mise ne place de l’audit interne opérationnel et pratique. Cependant une des faiblesses majeures demeure (i) les craintes sur la durabilité des résultats post programme dû à la faiblesse de l’approche communautaire du fait de la faible étendue de la mobilisation communautaire autours de tous les ayant-droits et principalement les femmes. Ces manquements ont mis  en mal l’appropriation totale des résultats du programme gage de la durabilité de son impact. Une recommandation spécifique sera de placer ces ayant-droits et ces femmes au cœur du processus dans le but d’espérer une optimisation des stratégies d’intervention ; 
- l’outil programmatique est huilé en raison de la concertation et du travail en synergie des parties prenantes ; il conviendra cependant de mieux clarifier leurs rôles pour espérer plus de performance au cours du prochain cycle du Programme qui couvre la période 2013 – 2017 ; 
- le Programme EVA peut être considéré comme étant une approche performante sur laquelle le Gouvernement de la République Démocratique du Congo devrait objectivement s’appuyer pour accélérer l’atteinte des OMD.  

Recommendations:

- sur le système de suivi – évaluation du Programme EVA, l’on devrait rapidement : 
o renforcer les capacités des organisations communautaires représentatives des ayants droit  et BCZ en disponibilisant une documentation et les outils de gestion des donnees.
o impliquer d’avantage les Inspecteurs et les Directeurs d’écoles dans le processus de mise en oeuvre des activités liées au Sous – programme Ecole Assainie ; 

- sur la structure managériale du Programme, il conviendra de : 
o renforcer les capacités des organisations communautaires représentatives des ayant-droits et celles des responsables des ONG partenaire en matière de suivi – évaluation ; 
o inciter les ONG et partenaires à participer activement dans les Cluster WASH en vue de favoriser les échanges sur la qualité des prestations techniques sur le terrain ; 
o impliquer les communautés dans le processus de changement de comportement. 

- sur le système programmatique: 
o harmoniser les démarches adoptées dans les deux Sous – programmes du Programme EVA ; 
o compléter les modules de formation des différentes catégories d’acteurs sur les principes de base des approches participatives et le volet post-certification ; 
o stimuler le leadership féminin et scolaire dans le Programme ; 
o recycler les techniciens des ONG et/ou de la santé sur la réalisation des ouvrages d’assainissements décent (latrines scolaires ou familiales, lave-mains, points d’eau) et renforcer les capacités de ces ONG sur les approches participatives ;
o permettre aux enfants (scolarisés, non scolarisés) de participer aux comités de village en vue d’impulser chez eux une dynamique communautaires et accroître les chances de changement ; 
o organiser par pool ou groupes de villages et des groupes cibles des sessions de renforcement des capacités ; 
o renforcer la stratégie d’implication des femmes et exploiter au mieux les formes de rencontre solidaires et économiques de celle-ci dans leurs communautés respectives. 



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search