Evaluation database

Evaluation report

2012 Democratic Republic of Congo: Evaluation externe du Programme Elargi d’appui aux retours (PEAR+) à l’Est de la RDC



Author: Bonaventure Gbetoho Sokpoh

Executive summary

"With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is "Outstanding, Best Practice", "Highly Satisfactory", "Mostly Satisfactory" or "Unsatisfactory" before using it. You will find the link to the quality rating below, labeled as 'Part 2' of the report."

Background:

Le Programme Elargi d’Assistance au Retour Plus (PEAR+) fournit l’accès aux services de base (santé, éducation, WASH et protection) et s’aligne directement sur les objectifs de la stabilisation et notamment de la 4ème composante : « faciliter le retour, la réintégration et le relèvement, appuyer le retour dans la sécurité et la dignité des populations déplacées internes (PDI) et des réfugiés, répondre aux besoins sociaux prioritaires des retournés, s’attaquer aux sources majeures de conflit, et relancer le relèvement économique. » (ISSSS 2010:2).

Purpose/Objective:

L’objectif global de cette évaluation du PEAR+ est de réaliser une analyse s’appuyant sur les données concrètes des :
- Résultats globaux et des impacts du PEAR+
- Potentialités du PEAR+ à contribuer à la cohésion sociale et à la construction de la paix

Methodology:

Cette évaluation s’est focalisée sur une analyse qualitative. Une grille d’analyse a été élaborée pour chacune des thématiques de l’évaluation que sont l’analyse multisectorielle et la cohésion sociale. Cette évaluation a pris en compte 4 critères : la pertinence, l’efficacité, l’impact et l’efficience. Pour chaque critère, par thématique, des indicateurs ont été élaborés en se basant sur les questions d’évaluation posées dans les termes de références. La mesure des indicateurs s’est basée sur des échelles de 4 niveaux allant de 0 à 3. 

Findings and Conclusions:

ANALYSE MULTISECTORIELLE
Les principales conclusions relatives à l’analyse de la pertinence montrent que l’ensemble des besoins couverts par le PEAR+ représente donc les besoins prioritaires des communautés, mais quelques lacunes persistent, notamment en ce qui concerne la couverture des besoins multisectoriels qui s’avère faible..

L’analyse de l’efficacité a retenu une amélioration plus ou moins globale des indicateurs lies aux conditions de vie selon les prévisions du programme 

L’analyse de l’impact  a révélé  que du fait des interventions simultanées, des preuves tangibles d’amélioration de la qualité ont été observées pour les populations

Pour l’analyse de l’efficience,  les efforts significatifs ont été observé de la part des partenaires pour optimiser les ressources dont ils disposaient.

ANALYSE DE LA COHESION SOCIALE
L’analyse de la pertinence conclut  que l’ensemble des activités de construction de la paix du PEAR+ couvre les sources de conflit. 

L’analyse de l’efficacité montre que la gestion des conflits  par des réseaux communautaires, a augmenté dans l’ensemble, comme prévu, en qualité et en quantité

En termes d’impact, les conclusions sont qu’Il y a des signes tangibles, que la cohésion sociale entre les Communautés s’est améliorée. Pendant le projet, la cohésion social s’améliore de manière significative mais après  la fin du projet , cette dynamique perd de l’ampleur. L’effet multiplicateur au niveau communautaire est plus dans les zones  ou il existe déjà un bon  niveau de cohésion sociale avant le projet.

L’analyse de l’efficience montre a montré que pour la formation des partenaires, la valeur ajoutée observée est obtenue sans coût additionnel, voire avec une réduction de coût. Par rapport aux conflits scans La valeur ajoutée observée n’occasionne que des coûts additionnels mineurs parce qu’il y a duplication dans certaines activités entre SFCG et les partenaires ONG 

Recommendations:

Les principales recommandations générales pour l’UNICEF insistent sur la nécessité de :
- Maintenir l’approche multisectorielle et renforcer les conditions qui ont favorisé sa réussite (les postes de coordination, le partenaire opérationnel, etc.).
- Augmenter la durée des contrats avec les partenaires opérationnels. Ainsi, les propositions suivantes sont formulées pour augmenter l’efficacité et la durabilité des acquis des prochains programmes du même type que le PEAR+ :
     o Minimum 24 mois d’activités « intenses » sur le terrain.
     o Environ 24 mois d’activité de suivi/maintenance/pérennisation.
- Augmenter le taux de couverture. Il est proposé aux prochains projets du type PEAR+ de couvrira minimum la moitié des structures (centres de santé et écoles) tout en assurant une bonne répartition dans la zone d’intervention ciblée.
- Orienter le choix des zones d’intervention vers la priorité pour la contribution du programme à la stabilisation. Le choix des zones devra respecter un minimum de conditions permettant la mise en œuvre des activités sans risque pour les équipes.
- Intégrer un mécanisme de préparation et d’anticipation de crise (basé sur une bonne analyse de départ, un système de surveillance (indicateurs de suivi du contexte) et une capacité de s’adapter à l’évolution (Flexibilité) dans les programmes du type PEAR+.
- Renforcer la connexion de prochains programmes du type PEAR+ aux programmes réguliers de l’UNICEF. Des recommandations spécifiques pour les partenaires opérationnels ont été formulées pour renforcer la multisectorialité ainsi que la cohésion sociale.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search