Evaluation database

Evaluation report

2010 Senegal: Impact du Changement de Normes Sociales sur les Comportements en Milieu Rural au Sénégal



Author: Centre de Recherche pour le Développement Humain (CRDH). Institution: Centre de Recherche pour le Développement Humain (CRDH). Partners: Ministère de la Santé, Ministère de la Famille, TOSTAN, UNICEF

Executive summary

 

“With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding”, “Good”, “Almost Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.”

Background:

Le Sénégal a enregistré des progrès importants au cours des dernières décennies en matière de réduction de la mortalité des enfants et d’éducation. Ces progrès s’avèrent toutefois insuffisants pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) et des inégalités importantes existent entre les riches et les pauvres et entre le milieu urbain et le milieu rural où réside près de 60% de la population. A majorité pauvre, les populations rurales demeurent confrontées à des privations tant en ce qui concerne la disponibilité, la qualité que l’utilisation des services de santé et d’éducation. C’est pourquoi, tenant compte des résultats concluants enregistrés par le Programme de Renforcement des Capacités (PRCC) notamment en ce qui concerne l’abandon de l’excision, l’UNICEF soutient depuis 2004 la consolidation des acquis dans le domaine de l’abandon de l’excision et des mariages précoces ainsi que la réplication des bonnes pratiques et leçons apprises de cette approche dans les domaines de la survie et de l’éducation de l’enfant. Mis en œuvre par l’ONG-Tostan, le PRCC repose sur une stratégie d’éducation non formelle basée sur les droits humains visant à susciter l’engagement et la participation des communautés à un processus de transformation pacifique des pratiques sociales reconnues par les communautés elles-mêmes comme étant des obstacles à leur propre développement.

Purpose/Objective:

1.Mesurer l’impact des interventions du PRCC mis en œuvre au cours de la période 2004-2007 en milieu rural dans les régions de Tambacounda et Kolda dans les domaines de la santé, de l’éducation des enfants et en ce qui concerne la consolidation des acquis en matière d’abandon de l’excision et du mariage précoce ;
2.Améliorer la compréhension des dynamiques et processus intermédiaires de transformation des normes sociales qui sous-tendent les changements de comportements dans les domaines de la santé et de l’éducation en particulier.

Methodology:

L’évaluation d’impact du PRCC repose sur une méthode consistant à comparer les villages d’intervention de Tostan (village A) aux villages témoins n’ayant pas bénéficié de l’intervention (Village C) et aux villages ayant pu bénéficier indirectement de l’influence du PRCC à travers la diffusion organisée à partir des villages d’intervention de Tostan (Village B).
Pour apprécier l’impact du PRCC, une enquête quantitative a été menée auprès d’un échantillon de 18 communautés, 720 ménages et 1440 femmes en âge de procréer. Les méthodes qualitatives d’observation participante, d’entretiens approfondis et d’entretien de groupes ont été également utilisées pour comprendre le contexte, les dynamiques de transformation des normes sociales et de changement de comportements aux niveaux des communautés, des familles et individus dans les domaines d’intervention ciblés par le programme. Un comité technique constitué des différentes parties prenantes a été mis en place pour la validation des options méthodologiques et l'accompagnement technique des différentes étapes du processus d'évaluation d'impact.

Findings and Conclusions:

L’abandon de l’excision et des mariages précoces se confirme
L’évaluation de l’impact du PRCC confirme l’hypothèse d’une consolidation du mouvement d’abandon de l’excision par les communautés villageoises de Kolda et Tambacounda ayant bénéficié des interventions du programme. Les traditions relatives au mariage précoce restent encore vivaces au sein des communautés, toutefois une remise en cause de la norme sociale régissant ce phénomène a été constatée de même qu’un relèvement de l’âge au premier mariage parmi les jeunes générations. Toutefois ce relèvement de l’âge au premier mariage engendre un prolongement du célibat qui, au regard la hantise des grossesses hors mariage constatée au sein des communautés, pourrait ralentir les progrès vers l’abandon de l’excision et du mariage précoce.
La faible accessibilité financière et géographique des services de santé, un obstacle majeur à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant
Même si les communautés reconnaissent que la santé est le principal capital du pauvre, les résultats de l’évaluation montrent que la pauvreté, la faible accessibilité géographique des services de santé, la faiblesse des initiatives de gratuité des services de santé maternelle notamment en ce qui concerne le ciblage des groupes vulnérables et la couverture des besoins en matière de santé de la mère, du nouveau-né et de l’enfant constituent des obstacles structurels à l’utilisation des services de santé.
Quelles stratégies pour l’amélioration de l’utilisation des services de santé en milieu rural ?
Il ressort des résultats de l’évaluation que les stratégies avancées en matière de santé sont hautement appréciées par les communautés et suscitent leur mobilisation et leur engagement pour un meilleur respect du droit à la survie des enfants. La combinaison de telles stratégies avec les activités de sensibilisation et d’éducation en matière de santé s’avère indispensable pour améliorer la prise en charge de la santé de la mère et de l’enfant au niveau communautaire. Il en est de même de l’amélioration des conditions d’hygiène (lavage des mains, disponibilité de l’eau, du savon, …) qui, au vu des résultats de l’évaluation, paraît fondamentale pour accélérer la réduction de la morbidité et de la mortalité des enfants en milieu rural.
Par ailleurs, la compréhension des logiques qui sous-tendent les comportements recommandées en matière de survie de l’enfant est indispensable pour susciter une réelle dynamique de changement de comportement. Or, l’évaluation a révélé que le PRCC a quelques insuffisances dans ce domaine qu’il convient de corriger notamment en ce qui concerne la qualité nutritionnelle du colostrum et son rôle dans la prévention des maladies de l’enfant, le nombre de consultations prénatales recommandées pour une maternité à moindre risque et l’importance du lavage des mains pendant les moments critiques.
Diversifier l’offre d’éducation pour une réponse plus adaptée aux besoins des communautés
Selon les résultats de l’évaluation, l’instruction est valorisée par les communautés. Plus que la capacité de lire et écrire, c’est « l’opportunité d’avoir un bon emploi » qui est le principal motif de scolarisation des enfants déclaré par les communautés. La non disponibilité d’écoles ou l’enrôlement des enfants dans les travaux domestiques ou champêtres constituent les raisons majeures de leur non scolarisation surtout en zone pastorale. Par ailleurs, l’analyse des conceptions que les communautés ont de l’éducation des enfants révèle l’importance capitale que celles-ci accordent à la diversification de l’offre d’éducation comme en témoigne cette déclaration d’une informatrice du village de Hamdalaye : « Tu sais, il ne faut pas chercher une seule connaissance, il faut diversifier : les uns à l’école française et les autres à l’école arabe ».
En somme, le PRCC a contribué à : (i) une meilleure appréhension des conséquences de l’excision, des mariages précoces, de l’analphabétisme, du manque d’hygiène et du faible recours aux services de santé sur les conditions de vie des populations ; (ii) une évolution positive des normes sociales relatives à l’excision, aux mariages précoces, à la prise en charge de la grossesse et des maladies de l’enfant ; (iii) l’amorce d’un processus de changement de comportements au sein des communautés notamment en ce qui concerne l’abandon des pratiques néfastes et l’engagement des communautés pour un meilleur respect des droits de l’enfant. La pauvreté et l’insuffisante accessibilité des services en milieu rural représentent toutefois des contraintes majeures à l’expression d’un changement durable des comportements en milieu rural.

Recommendations:

Pour pérenniser les acquis du PRCC, les recommandations suivantes ont été formulées :
• Développer un partenariat stratégique et renforcer les synergies entre le PRCC et d’autres programmes intervenant dans les domaines de l’offre de services de santé, de l’éducation, de l’hygiène et de la prévention des grossesses précoces entre autres pour renforcer l’efficacité et l’efficience des stratégies d’intervention du PRCC ;
• Renforcer l’efficacité et la pérennité des acquis du PRCC : (i) en améliorant le ciblage des interventions aussi bien au niveau thématique que géographique ; (ii) en procédant à la révision des modules de formation pour mieux prendre en compte le rationnel qui sous-tend les comportements recommandés en matière de nutrition, de suivi de la grossesse et d’hygiène ; (iii) en rallongeant la durée des classes d’alphabétisation pour un impact plus significatif du programme sur les conditions de vie des bénéficiaires ; (iv) en redynamisant les Comités de Gestion Communautaire dont le rôle est d’assurer la pérennité des acquis du PRCC ; (v) en améliorant le système de suivi du programme.

Lessons Learned (Optional):

Au regard des résultats de l’évaluation d’impact du PRCC, il apparaît que pour un changement effectif des comportements dans le domaine de la santé de la mère et de l’enfant en milieu rural où les niveaux de mortalité restent relativement élevés, il convient de : (i) promouvoir les stratégies avancées pour accroître l’accessibilité et l’utilisation des services de santé en milieu rural ; (ii) renforcer les synergies et le partenariat stratégique entre les programmes de communication pour le développement et d’offre de services pour une réponse plus adaptée aux besoins des communautés ; (iii) améliorer le ciblage des initiatives de gratuité des services de santé maternelle en assurant la prise en charge des femmes enceintes en situation de vulnérabilité par un paquet minimum de services incluant non seulement les accouchements et césariennes mais aussi les analyses biomédicales et les traitements dont le coût élevé occasionnent souvent la discontinuité de l’utilisation des services de santé maternelle.
Pour être efficaces, les activités de plaidoyer et de communication en faveur de l’abandon des mariages précoces et de l’excision, considérés par les communautés comme des mécanismes de contrôle social de la sexualité, doivent être accompagnées d’une prise en charge adéquate des problèmes d’éducation et de protection des adolescent(e)s contre les grossesses précoces non désirées et les dysfonctionnements qu’elles peuvent engendrer.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search