Evaluation database

Evaluation report

2011 Cameroon: Evaluation du Parlement des Enfants au Cameroun (1998-2010)



Author: UNICEF

Executive summary

“With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding”, “Good”, “Almost Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 3’ of the report.”

Background:
Depuis son institution, le parlement des enfants a toujours bénéficié de l’appui des partenaires extérieurs intervenant dans la promotion, la protection des droits des enfants. La conjugaison des efforts entre le Gouvernement et ses partenaires vise des objectifs tels que : promouvoir et vulgariser les droits de l’enfant, initier les enfants à la pratique de la démocratie, inculquer aux enfants les valeurs de l’effort, de la tolérance, du respect des autres et de la solidarité. L’organisation des sessions du parlement des enfants initie également les enfants à la libre expression sur les sujets qui les préoccupent. Le parlement des enfants permet également aux enfants de faire connaitre leurs opinions sur les grandes questions du moment. Le parlement des enfants se veut également être un catalyseur pour accroitre la participation des enfants au traitement des questions relatives à la gouvernance, aux droits de l’homme et la consolidation dans la nation Camerounaise. Ces différentes préoccupations se sont toujours bien illustrées dans le choix des thèmes qui des années durant, ont accompagné l’organisation de différentes sessions annuelles du parlement des enfants.

Purpose/Objective:
L’évaluation objet des présents termes de référence a pour objectif de dire, dans le contexte de la mise en œuvre de CDE et de la CADBEE, si oui ou non, et à quel degré l’organisation du parlement des enfants a contribué à la promotion, la protection et l’accès des enfants à leurs droits fondamentaux au Cameroun, L’évaluation vise également à mesurer son effet sur la prise en compte des opinions des enfants dans la gestion des principaux défis engageant le devenir de la nation.

Methodology:
Une précaution préalable nous semble devoir être formulée quant à notre posture d’évaluation. En effet, celle-ci recouvrait à l’évidence des enjeux à la fois techniques et politiques, très largement enchâssés et difficiles à démêler. D’où la nécessité de bien comprendre l’exercice évaluatif comme étant la production d’un « jugement sur la valeur » et non d’un « jugement de valeur » . Autrement dit, l’évaluation d’une politique vise à produire des mesures en termes d’efficience, d’efficacité, de pertinence et de cohérence interne et externe, de façon empirique, et non à se substituer à la légitimité des parties prenantes :

1. Mesure de l’efficience (moyens engagés/résultats obtenus) : Les résultats sont-ils à la hauteur des moyens engagés ? Les ressources mobilisées l’ont-elles été à bon escient ?

2. Mesure de l’efficacité (résultats/objectifs) : Les effets propres de la politique évaluée ont-ils permis d’atteindre ses objectifs ? Que se serait-il passé si cette politique n’avait pas été mise en place ?

3. Mesure de la pertinence (objectifs/besoins de la société) : Les objectifs manifestes de la politique sont-ils adaptés aux problèmes qu’elle est censée résoudre ?

4. Mesure de la cohérence interne et externe : Quel est le degré d’adéquation entre les objectifs assignés à la politique et les moyens qui lui sont alloués (cohérence interne) ? Quel est le degré d’adéquation entre la politique évaluée et les autres politiques menées par ailleurs (cohérence externe) ?

Findings and Conclusions:
(1) Le respect rigoureux d’une procédure démocratique par l’élection permettrait à la fois de relégitimer le mandat des députés juniors et de permettre au mécanisme du Parlement des enfants de mieux remplir sa fonction de socialisation à la démocratie.
(2) De façon paradoxale, les enfants ont l’air aujourd’hui assez absents des différentes étapes clés du mécanisme du Parlement des enfants. Par conséquent, pour mieux les impliquer, il nous semblerait légitime que dans chaque région désignent démocratiquement en leur sein des représentants qui auraient vocation à participer à la préparation du planning général du mécanisme et à l’organisation de la semaine de formation dont ils bénéficient en amont de la session du 16 juin.

Recommendations:
(1) On pourrait ainsi proposer qu’à chaque session, le gouvernement soumette à la consultation des députés juniors, une loi relative aux droits des enfants qui soit inspirée d’une des résolutions des années précédentes. Les Députés juniors verraient alors inscrite dans leur mandat la présentation de cette loi auprès de leurs pairs dont ils seraient les représentants le jour du vote consultatif. La semaine de formation en amont de la session du PE pourrait être l’occasion pour les députés juniors de faire remonter des propositions d’amendements qui pourraient ensuite être soumis au vote de l’Assemblée nationale.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search