Evaluation database

Evaluation report

2011 Djibouti: Evaluation externe du Programme communautaire de promotion des droits humains (PCPD) à Djibouti



Author: Dr. Zakaria AMAR

Executive summary

 

“With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding”, “Good”, “Almost Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.”

Background:

Le PCPD (Programme communautaire de promotion des droits humains) basé sur l’approche d’éducation non formelle pour la promotion des droits humains et en particulier la lutte contre toute forme d’excision, a été mis en œuvre à Djibouti par l’ONG TOSTAN sous la tutelle du Ministère de la promotion de la femme au cours de la période 2007-2010. La présente mission d’évaluation s’est déroulée à Djibouti, siège du programme du 19 décembre 2010 au 06 Janvier 2011 et s’insère à plein titre dans un processus d’apprentissage.

Purpose/Objective:

L’objectif de cette évaluation est d’avoir une vision claire sur le niveau de succès ou d’echec de l’approche de l’education pour une plus grande prise de concience du danger de toute forme d’excision dans les communautés ciblées. Il s’agit aussi d’évaluer la qualité du partenariat triangulaire (Gouvernement de Djibouti, UNICEF et l’ONG Tostan). La présente évaluation est destinée aux différentes parties prenantes mais aussi aux communautés ciblées et aux donateurs éventuels qui s’ntéressent au développement d’une telle approche.

Methodology:

L’évaluation est basée sur l’analyse des critères classiques de l’OCEDE à savoir la pertinence, l’effcicacité, l’efficience, l’impact et la viabilité du programme. Pour cela, des indicateurs de ressources, de réalisation, de résultats et d’impact ont été utilisés. Le cadre méthodologique de cette mission d’évaluation externe du programme PCPD s’est fondé sur trois principes qui ont inspiré ses étapes tout au long de sa réalisation: l’approche participative, l’analyse différenciée des acteurs et la notion de renforcement de capacités. Un échantillon représentatif des 33 communautés bénéficiaires du programme à Djibouti ville et à l’intérieur du pays a été établi suivant des critères quantitatifs et qualitatifs appropriés.

Findings and Conclusions:

Le montage institutionnel tel que défini dans le descriptif du projet est pertinent par rapport à l’objectif du programme. Cependant, il est à noter l’absence d’un véritable organe d’orientation qui rassemble l’ensemble des parties prenantes ce qui dénote du faible degré de flexibilité et d’adaptabilité permettant de réagir rapidement à d’éventuels changements de circonstances. La conception du PCPD semble aussi très pertinente avec le programme pays entre le Gouvernement et l’UNICEF dans le sens d’une forte cohérence avec la stratégie UNDAF à Djibouti. En ce qui concerne les stratégies et politiques du Gouvernement, le PCPD est: i) en cohérence avec les principaux objectifs de la Stratégie Nationale d’Intégration de la Femme dans le développement (SNIFD) tels qu’ils sont définis dans ses quatre domaines prioritaires ; ii) s’intègre dans la composante II du plan d’action quinquennal (2007-2011) de la Stratégie Nationale pour l’Abandon total de Toutes Formes d’Excision (SNAFE) et en représente le volet consacré à l’éducation non formelle.
La Direction du programme a joué un rôle de relais assez appréciable qui a facilité le déroulement des activités du programme. La mission a constaté que les responsables de l’UC ont créé un bon climat de travail au sein de l’ensemble de l’équipe du programme. Toutefois, le changement fréquent du coordinateur national n’a pas permis d’enraciner des relations de confiance avec le MPF ainsi qu’avec les bénéficiaires. L’efficience de l’UC est dans l’ensemble positive même si des faiblesses ou difficultés subsistent surtout au démarrage du programme sur son rôle centralisateur, par rapport aux autres instances du programme.

La mission a également constaté que les retards de mise à disposition des fonds suite à l’approbation des différents PCA notamment en 2010 ont finis par engendrés des retards énormes dans la réalisation des activités du programme.

Il convient néanmoins de souligner que le budget alloué aux rencontres intercommunautaires (2,4% du budget total) est faible pour un programme dont l’objectif est de permettre aux communautés de partager les nouvelles connaissances acquises et donc faciliter la difusion organisée. Ces rencontres intercommunauatires interviennent à priori à la fin de la phase 1. La mission a aussi observé que 82% des fonds de la subvention de l’UNICEF alloués au programme ont été dépensés.
Il a été aussi noté, que les capacités de mobilisation sociale sont relativement fortes dans les CGC où interviennent des associations oeuvrant au sein de la communauté locale (Ali-Sabieh, Q6), comparativement aux autres centres, en bénéficiant de l’expérience, savoir-faire et appuis de ces dernières. Ces CGC mènent une multitude d’activités avec le partenariat d’autres institutions (santé, éducation, affaires religieuses) et dont les retombées peuvent dynamiser celles du PCPD (ex : AGR). Il a été également constaté que les aptitudes à s’organiser et à entreprendre efficacement des activités étaient amplifiées avec l’intégration dans les comités de directeurs d’école, enseignants, parents d’élève, infirmiers-major.

Recommendations:

Recommandations à caractère général
- Implication effective du MPF dans la réflexion sur la pérennisation des acquis du programme;
- Faire participer les bénéficiaires à la réflexion sur les perspectives de viabilité et de pérennisation du programme;
- Publication d’un document de capitalisation sur la démarche et les résultats du programme.

Recommandations à caractère spécifique pour les parties prenantes
Clarification du montage institutionnel du programme Mise en place d’un comité d’orientation;
Renforcement de l’Unité de coordination du programme par le recrutement d’un cadre national
Clarification des tâchesdes différentes parties prenantes par l’élaboration d’un memorandum d’entente plus détaillé
Consolidation des centres existants
Reprise de la formation des modules actuels pour certains centres
Appuier l’obtention des CGC d’un statut légal comme organisations communautaires de base
Capitalisation, stratégie de communication et de visibilité
Renforcer le cadre de performance avec l’élaboration d’indicateurs d’impact
S’accorder sur un nom official et un logo du programme qui devra être mentionné sur tous ses documents et exhiber lors des activités publiques qui seront réalisées.

Lessons Learned (Optional):

Le PCPD a globalement contribué au renforcement des communautés à travers la mise en place d’un cadre organisationnel des communautés. Cela a permis aux communautés ciblées de s’organiser, et d’œuvrer ensemble pour atteindre un objectif commun. On assiste à l’émergence de communautés qui sont de plus en plus mobilisées dans la communication pour le changement de comportements!
Les forces du programme ont fait qu’il a pu atteindre des résultats considérables en l’espace de trois années, et ceci grâce aux efforts conjugués de l’UC, de l’UNICEF et du MPF, plus particulièrement du dispositif d’animation sur le terrain. Des capacités pérennes des communautés ont été renforcées à travers les formations. Les communautés sélectionnées ont pu en grande majorité mobiliser les cofinancements et mener à bien leurs activités, ce qui les a poussé a exploré diverses sources de financements, y compris en se lançant dans des activités productives génératrices de revenus. Les communautés sont sorties peu ou prou renforcée de ce Programme, plus particulièrement à l’échelle locale et dans les zones rurales. Certaines franges de la population ont pu en mesurer déjà les bénéfices en particulier les femmes en difficultés.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search