Evaluation database

Evaluation report

2010 Madagascar: Evaluation on girl-to-girl mentorship strategy



Author: Razafimandimby Andrianjaka Rado

Executive summary

 

“With the aim to continuously improve transparency and use of evaluation, UNICEF Evaluation Office manages the "Global Evaluation Reports Oversight System". Within this system, an external independent company reviews and rates all evaluation reports. Please ensure that you check the quality of this evaluation report, whether it is “Outstanding”, “Good”, “Almost Satisfactory” or “Unsatisfactory” before using it. You will find the link to the quality rating below, labelled as ‘Part 2’ of the report.”

Background:
L’UNICEF, en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, a lancé un programme intitulé «Stratégie fille pour fille (SFF) » qui vise à favoriser l’amélioration de la scolarisation des jeunes filles en situation difficile et qui sont en début de scolarisation.
Cette stratégie consiste en un soutien par des pairs au sein des écoles primaires publiques de Madagascar. Elle s’adresse plus particulièrement à des petites filles, appelées « petites soeurs - Zandry vavy », qui sont issues de la classe de CP1 ou CP2. Celles ci sont accompagnées/encadrées par des « grandes soeurs - Zoky vavy » de classes plus avancées (4ème et 5ème année : CM 1 et 2). Le but est, ainsi, d’aider les jeunes filles vulnérables à surmonter les difficultés qu’elles peuvent rencontrer. Ceci, afin qu’elles puissent poursuivre plus facilement leurs études, tout au moins pendant les premières années du primaire.
La mise en oeuvre de cette stratégie a débuté en 2003 dans la CISCO de Manjakandriana, et une première évaluation a été effectuée au terme de ces premières expériences. La stratégie a été ensuite introduite auprès de plus de 800 écoles primaires où un soutien a été apporté à environ 12800 jeunes filles. Une deuxième mission d’évaluation a, quant à elle, été effectuée afin d’obtenir des renseignements dans une perspective de mise à plus grande l’échelle du projet.

Purpose Objective:
Faire une évaluation de la mise en œuvre de la stratégie fille pour fille et donner des recommandations pour l’amélioration.
Plus spécifiquement :
• Faire un état des lieux de la mise en œuvre de la stratégie fille pour fille au niveau des écoles ainsi qu’une analyse des effets
• Analyser les facteurs favorisant la réussite de la mise en œuvre ainsi que les facteurs défavorisant la bonne mise en œuvre.
• Formuler des recommandations pour la future mise en œuvre.

Methodology:
La proposition méthodologique est la suivante: Proposition de 16 EPPs dans 4 CISCOs. Proposition des discussions en focus groups (avec des filles, parents, enseignants) et interviews des autorités. En plus, il propose des sortes de Human Interest Stories, et les observations. Le consultant travaillera en équipe avec un consultant associé spécialisé dans l’étude des impacts, et avec 2 enquêteurs. Le fait qu’ils proposent de faire un pré-test des outils de collecte de données est un point positif.

Findings and Conclusions:
A la lumière de cette évaluation, force est de constater que cette stratégie a été bien intégrée dans le système éducatif à la base. Les seules démarches logiques et rationnelles constituent en la poursuite et l’appui de cette approche.
Il faut encourager continuellement les responsables à tous les niveaux en commençant par ceux du Ministère en allant à ceux de la base afin qu’ils continuent à appliquer la stratégie, à effectuer des expérimentations contrôlées pour que chaque acteur ait plus d’assurance dans les applications.
La vulgarisation de la SFF dans les autres EPP est vivement souhaitée. En ce sens, il est indispensable de s’assurer que tous les futurs acteurs, de la CISCO jusqu’au Zoky, soient bien conscients de leurs rôles respectifs avant le lancement même du processus, et qu’ils se sentent disposés à l’assumer pleinement et continuellement pour l’obtention de meilleurs résultats.
La vulgarisation et la mise à l’échelle de la SFF devraient être ouvertes aux établissements autres que publics. En effet, le fait d’étudier dans une école privée ne garantit pas en lui seul la réussite de ces enfants qui, eux aussi, peuvent être en situation difficile.

Recommendations:
La vulgarisation de la SFF dans les autres EPP est vivement souhaitée. En ce sens, il est indispensable de s’assurer que tous les futurs acteurs, de la CISCO jusqu’au Zoky, soient bien conscients de leurs rôles respectifs avant le lancement même du processus, et qu’ils se sentent disposés à l’assumer pleinement et continuellement pour l’obtention de meilleurs résultats.
La vulgarisation et la mise à l’échelle de la SFF devraient être ouvertes aux établissements autres que publics. En effet, le fait d’étudier dans une école privée ne garantit pas en lui seul la réussite de ces enfants qui, eux aussi, peuvent être en situation difficile.

 



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search