Evaluation database

Evaluation report

2005 Chad: Evaluation de L’Approche Equipe Technique Multisectorielle (ETMS)



Author: Yonoudjoum, C.

Executive summary

Background:
Dans le cadre de la Coopération TCHAD-UNICEF de 1990-1995, un Programme Intégré de Services de Base (PISB) a été initié au niveau des sous-préfectures des zones d’action de l’UNICEF. Sa gestion était assurée par les antennes locales de l’UNICEF. Cette stratégie de gestion n’était pas efficiente du fait des coûts élevés de ces antennes. Elle n’était pas non plus efficace à cause de la faible participation des populations bénéficiaires et de la faible implication des services techniques locaux dans les activités de planification, de gestion, de suivi et d’évaluation du programme.
En conséquence, le Gouvernement et l’UNICEF ont tiré la leçon de cette expérience et ont opté, pour la gestion décentralisée des activités du Programme de Coopération 1996-2000. Cette option a conduit, au niveau périphérique, à la création des Equipes Techniques Multisectorielles (ETMS) dans les zones d’intervention. L’ETMS est composée de tous les services techniques de l’administration locale impliqués dans le programme. La coordination de l’équipe est assurée par le représentant du Ministère de l’Economie, du Plan et de la Coopération. Une double mission est assignée à ce dernier, à savoir la coordination des activités du Programme de Coopération Tchad-UNICEF et la promotion du processus de développement local.
A la fin du programme 1996-2000, l’approche ETMS a été reconduite pour le Programme de Coopération 2001-2005 et a concerné dix (10) zones prioritaires d’intervention.
Suite à la revue à mi-parcours de 2003 et aux différentes rencontres de concertation entre l’UNICEF et le Ministère du Plan, il a été convenu de documenter l’approche ETMS et ses expériences, en vue de tirer des enseignements utiles pour le nouveau Programme de Coopération 2006-2010.

Purpose/Objective:
1. Apprécier la pertinence actuelle des ETMS par rapport à la configuration du Programme de Coopération 2006-2010
2. Entreprendre une analyse des coûts du fonctionnement des ETMS dans l’optique d’apprécier leur efficience
3. Evaluer l’efficacité des ETMS dans l’atteinte des résultats fixés et leur impact sur l’amélioration des conditions de vie des enfants et des femmes dans les zones d’action

Methodology:
- Analyse documentaire
- Entretiens avec les acteurs du Programme de Coopération Tchad-UNICEF et les partenaires au développement.
- Entretiens /interviews dans (3) sites d’intervention sélectionnées avec les membres des ETMS et de dix (10) Comités villageois de développement (CVD)

Findings and Conclusions:
• L’approche ETMS est basée sur l’implication des services techniques de l’administration et la participation des communautés. En visant l’intégration des activités sectorielles et la meilleure prise en compte des réalités locales, l’approche devrait faciliter l’appropriation des activités et leur pérennisation par les structures communautaires mises en place. Elle reste donc pertinente
• La mise en œuvre de l’approche a permis d’atteindre des résultats et acquis indéniables dans les domaines de la coordination, de la planification, de suivi et d’habilitation des communautés notamment, l’élaboration de dix sept (17) plans de développement locaux, le renforcement des compétences locales à travers les formations et divers appuis, l’habilitation des communautés avec les CVD et leurs différents comités de gestion.
• L’approche ETMS a été fragilisée notamment par les procédures de gestion de l’UNICEF, le manque de légitimité administrative et académique de certains coordonnateurs des ETMS, la faible capacité de la Cellule de coordination en ressources humaines pour un suivi régulier des dix ETMS, le faible niveau de la contrepartie de l’Etat faisant que les services techniques n’ont pas d’autres moyens (moyens roulants, carburants etc.) pour assumer convenablement leurs tâches et compléter les efforts de l’UNICEF ou encore les fréquentes réquisitions, voire confiscations des véhicules des ETMS par les autorités civiles et militaires de certaines localités.
• Les salaires versés aux coordonnateurs par le Gouvernement représentent moins de trois pour cent des coûts de fonctionnement des ETMS et le niveau des contributions des autres partenaires reste très faible. Sans la poursuite de l’assistance de l’UNICEF, la question de la pérennisation de l’approche ETMS et de ses acquis reste posée.

Recommendations:
• Assurer la continuité de l’administration en axant le dispositif institutionnel autour des Délégations Régionales du Ministère du Plan pour la mise en œuvre du Programme pays 2006-2010 et garantir la récupération et la consolidation des acquis de l’approche ETMS
• Les partenaires, Gouvernement et UNICEF veilleront à ce que les contraintes endogènes et exogènes qui ont hypothéqué les résultats du précédent programme soient levées, afin d’obtenir des meilleurs résultats. Pour ce faire, il conviendra de :
1. Choisir les Délégués régionaux selon les critères de compétences et des expériences dans le domaine de la planification du développement local.
2. Former les acteurs impliqués dans le Programme de Coopération 2006-2010 sur les systèmes et procédure de gestion de l’UNICEF.
3. Renforcer les capacités du dispositif institutionnel et opérationnel en ressources humaines et financières pour assurer un suivi régulier et efficace des activités du programme et pour mieux vérifier si les dépenses engagées sont véritablement proportionnelles aux résultats obtenus.



Full report in PDF

PDF files require Acrobat Reader.


 

 

Report information

New enhanced search