Eau, Hygiene et Assainissement

Approvisionnement en eau pour les populations déplacées

"Ecoles assainies et Villages assainis"

 

"Ecoles assainies et Villages assainis"

Image Unicef/RDC

Le Fleuve Congo est l’un des plus longs du monde qui s’étend sur plus de 4.667 kilomètres. Il a ses affluents dans toutes les onze provinces de la RDC.  Le pays lui-même est doté de beaucoup de ressources naturelles d’eau sous forme de lacs et des sources sur lesquelles la majorité de gens dans les zones rurales comptent. Très peu de gens dans les zones rurales de la RDC ont de l’eau potable propre qui est fournie par une société de traitement privée. Cependant, les besoins et les exigences des populations urbaines s’accroissent de jour en jour.

Bien que l’eau soit abondante, la grande partie de celle qui est disponible n’est pas potable, et cela est principalement causé par la contamination provenant des zones environnantes des sources d’eau. Un grand nombre d’enfants en RDC souffrent de la diarrhée ou sont malades et meurent de maladies liées à l’eau, attestant ainsi du lien étroit entre la sécurité de l’eau, les maladies infantiles, et le statut nutritionnel des enfants. La promotion de l’hygiène et des installations sanitaires est sous les auspices du Ministère de la Santé.

Le programme d’eau de l’UNICEF met l’accent sur la promotion des mesures de coût efficaces simples mais relativement moins chères qui libère principalement les sources d’eau disponibles de la contamination. Les programmes s’assurent que les communautés et les bénéficiaires sont activement impliqués dans la conception, la mise en exécution et la supervision des activités. Lorsque les communautés ou les écoles atteignent les normes d’hygiène et des installations sanitaires qui ont été conjointement établis ensemble avec le gouvernement et l’UNICEF, elles sont attestées comme ‘villages propres’ ou ‘écoles propres’. Pour atteindre ce niveau, 90 pour cent de la communauté doivent avoir des latrines familiales, une source sûre d’eau potable et un comité de santé local. L’UNICEF améliore l’eau et les conditions des installations sanitaires dans des écoles publiques à travers l’installation des latrines, des stations de lavage à mains, et des points d’eau. Elle a travaillé en collaboration avec le Ministère de l’Education et les écoles participantes ‘propres’ afin d’incorporer l’enseignement de l’hygiène dans des programmes de formation des enseignants. Les écoles renforcent un meilleur comportement d’hygiène parmi les enfants qui en retour, transmettent ce qu’ils ont appris à leurs familles.

En plus de fournir des matériaux de construction pour protéger des sources d’eau naturelle et des matériaux d’enseignement aux écoles, l’UNICEF fournit des motos aux superviseurs dans le Ministère de la Santé qui visitent régulièrement les villages et les écoles. Ils s’assurent que les communautés et les écoles entretiennent les normes améliorées. Puisque plusieurs études ont démontré que les seules améliorations des infrastructures ne mènent pas nécessairement à l’usage adéquat, les superviseurs organisent aussi des discussions communautaires autour des questions de santé de l’heure, et encouragent ainsi l’adoption de nouveaux comportements.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children