Histoires vécues

Histoires 2012

Histoires 2011

Articles 2009

Articles 2008

 

Journée Internationale de la Femme 2011 célébrée à Goma

Goma, République Démocratique du Congo, 17 mars 2011. Huguette Saliki fait partie des centaines de femmes et filles qui ont marché avec fierté ce 8 mars sur l’avenue principale de la ville de Goma, province du Nord Kivu, République Démocratique du Congo, pour célébrer la Journée Internationale de la femme. Habillées en tenues africaines aux couleurs vives, les femmes ont paradé au son de la fanfare. “La Journée internationale de la femme aide la femme à connaitre ses droits, savoir comment faire avec ses droits, et faire connaitre a tout le monde qu’elle a  des droits », dit Saliki à la fin de la parade.
Dans l’est de la RDC, la journée est aussi utilisée pour la lutte contre la violence sexuelle qui a marqué le conflit dans l’est de la RDC pendant des années.  En 2010, UNICEF et ses partenaires ont assisté environ 17.000 survivantes de violence sexuelle, dont 9.000 enfants. Aussi, 14.000 nouveaux cas ont été enregistrées par le UNFPA (l’agence chargée de collecter les données relatives à la violence sexuelle), à travers le pays, dont plus de la moitie dans les provinces de l’est, Maniema, Province Orientale, Sud Kivu et Nord Kivu. Selon Marie Therese Sebagenzi, chef de la Division provincial du Genre Famille et Enfants, la province du Nord Kivu connait l’un des taux de violence sexuelle les plus élevés à travers le pays, et qu’il fallait faire des efforts pour y remédier.
Avec cette journée, l’occasion est donnée aux femmes de demander aux autorités congolaises et à la communauté internationale beaucoup plus d’efforts pour faire respecter les droits de la femme. Les femmes et les enfants sont les principales victimes des conflits qui ravagent l’est de la RDC depuis quelques années. Le personnel féminin de l’UNICEF a participé à cette marche afin de contribuer à défendre les droits de la femme. « Je m’identifie à cette journée en tant que femme mais aussi en tant que personnel de l’UNICEF qui se bat pour défendre les droits de l’enfant et de la femme à travers le monde », déclare Marie Le Duc d’UNICEF Goma.
En RD Congo, l’UNICEF protège les enfants et fait des efforts considérables pour renforcer le statut de la femme. A travers ses programmes, les garçons comme les filles sont informés de leurs droits, et ont également la possibilité de les vulgariser dans leur communauté. Avec l’appui de l’UNICEF, le parlement des enfants de Goma est devenu une institution reconnue, défenseur des droits des enfants. Huguette Saliki qui est par ailleurs, chargée de la promotion du genre au Parlement des Enfants reconnait que les choses s’améliorent pour la femme congolaise. « Auparavant, la femme était marginalisée, mais au fur et à mesure, elle est associée aux prises de décisions », précise-t-elle.
A la fin de la journée, les femmes congolaises et rwandaises se sont donné rendez-vous à la frontière pour construire le pont de la paix, une initiative de l’ONG Women for Women. Deux pans d’une même banderole sur laquelle on pouvait lire ‘Les femmes construisent des ponts’, ont été amenés l’un de la RDC et l’autre du Rwanda, et renoués ensemble, pour que la paix revienne pour toujours, dans la région.(Par Ndiaga SECK)

 

 
Search:

 Email this article

unite for children