Histoires vécues

Histoires 2012

Histoires 2011

Articles 2009

Articles 2008

 

Zone de santé de Lualaba : un projet <Ecole Assainie> pour la promotion de l’eau et de l’assainissement dans 19 écoles primaires grâce au financement de l’USAID

Lualaba, Province du Katanga, RDC, 12 septembre 2010-  Sans eau potable, installations sanitaires adéquates et un bon assainissement dans les écoles, les enfants ne seront toujours victimes des maladies diarrhéiques et des vers intestinaux.

En effet, depuis quelques années, l’UNICEF, grâce au partenariat  noué avec les structures Etatiques de la République Démocratique du Congo et les ONGs locales, appui le secteur de l’enseignement dans divers secteurs dont le  renforcement des capacités des enseignants, l’appui en fournitures scolaires et  matériels didactiques mais aussi l’assainissement des espaces scolaires, la construction des latrines pour filles et garçons…. 

 Pour l’UNICEF, l’amélioration de l’accès à l’eau, à l’assainissement, à l’hygiène  et aux latrines décentes, dans les 19 écoles de la zone de santé de Lualaba, contribuera à des meilleures conditions de santé des enfants mais aussi à l’amélioration de leurs performances scolaires.

Le projet <Ecole Assainie >, en cours de réalisation par 4 ONGs, prévoit la construction de 190 latrines  pour un effectif scolaire estimé à de 6781 élèves dont 3934 garçons et 2847 filles élèves.

Outre les latrines, chaque école sera dotée d’un système de captage  d’eau de pluie  sans oublier les  lave-mains qui y seront aussi installés.

Pour l’entretien de toutes les installations, des brigades scolaires sont mises en place. Composées des élèves, elles ont pour mission de sensibiliser régulièrement leurs pairs sur l’importance et les avantages d’utiliser et d’entretenir les latrines, les lave mains, d’assainir l’espace scolaire.

Disposant de toutes ces connaissances, l’UNICEF est convaincu que, par effet multiplicateur, les élèves des écoles ainsi ciblées deviendront d’importants agents de changement de comportement  au sein des écoles mais aussi des ménages et des communautés.

Le directeur de l’école primaire de Kazembe  ainsi que son enseignante, outre leur satisfaction de voir leur école avoir été retenue dans le cadre du projet <Ecole Assainie> et du rythme des travaux, ont eu des mots justes pour  l’exprimer : < l’accès à une eau potable ainsi qu’à un environnement sain dans nos écoles constitue un facteur est une initiative que nous saluons et encourageons. Il nous revient de protéger ces acquis par un suivi régulier et un renforcement de la sensibilisation des élèves par le biais des brigades scolaires mises en place>.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children