Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Excellence Monsieur le Ministre de la Santé Publique,

Honorables Députés,

Monsieur le représentant du Bourgmestre de la Gombé,

Mesdames, Messieurs les Représentants des Agences membres du Comité de Coordination Inter-agence et du Groupe Inter-Bailleurs Santé,

Mesdames et Messieurs les Représentants des Organisations internationales,

Mesdames et Messieurs les Représentants de la société civile et du secteur privé, notamment des compagnies de téléphonie cellulaire en RDC,

Distingués Invités,

Mesdames et Messieurs, en vos qualité et titres respectifs,

C’est un honneur et un agréable devoir pour moi de prendre la parole devant vous, au nom de tous les  partenaires qui appuient la Vaccination de loin ou de proche – et ils sont nombreux présents ici aujourd’hui dans la salle -, à l’occasion du lancement officiel de cette  3ème édition de la Semaine Africaine de la Vaccination en République Démocratique du Congo.

En cette occasion solennelle permettez-nous d’adresser nos vives félicitations à son Excellence Monsieur le Ministre de la Santé Publique, pour l’organisation de cette Semaine et son attention soutenue en faveur des activités de la survie de l’enfant et de la mère notamment en faveur de la vaccination.

Nous voudrions rappeler que cette semaine de vaccination concoure à la poursuite des Objectifs du Millénaire pour le Développement, plus spécialement les OMD 4 et 5 qui visent respectivement la réduction de la mortalité infanto-juvénile et la réduction de la mortalité maternelle.  Et pour lesquels le compte à rebours des 1000 derniers jours vient d’être enclenché.

Il est important de noter des progrès encourageants en ce qui concerne le taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans qui a baissé de 213 pour mille naissance vivantes à 158 décès pour mille naissances vivantes en l’espace d’une décennie (MICS 2010) ; la mortalité infantile reste encore à 97 pour mille naissances et la mortalité maternelle à 549 pour 100.000 naissances vivantes (EDS 2007).

Ces indicateurs qui, malgré les efforts, restent encore élevés placent la RDC parmi les pays nécessitant un effort prioritaire concerté. Nous comprenons dès lors les raisons pour lesquelles vous avez pris l’engagement d’adopter pour le Congo le Plan d’Accélération de Réduction de la Mortalité infantile et maternelle avec comme pierres angulaires la revitalisation du Programme élargi de vaccination et  la stratégie des kits familiaux, mettant à disposition des familles des interventions et médicaments à haut impact sur la mortalité.

L’année qui vient de s’écouler a connu d’importantes réalisations et les perspectives sont également prometteuses, témoignant de l’engagement du gouvernement en faveur du renforcement  du système de santé.  Le fait que la RDC n’a plus notifié aucun nouveau cas de Polio Virus Sauvage (PVS) depuis plus de 15 mois est l’illustration de cet engagement au plus haut niveau et nous vous en félicitons. Parmi les réalisations du gouvernement, nous pouvons également mentionner l’introduction de la vaccination contre le pneumocoque, importante cause de mortalité des enfants, dans 5 provinces et les préparatifs pour son introduction dans les autres provinces.  Puis vous avez pu payer les arriérés de cofinancement avec GAVI pour les nouveaux vaccins des années 2010, 2011 et une partie de 2012, et le pays a également pour la première fois contribué à l’achat des vaccins traditionnels, ainsi qu’à la réalisation de campagnes de riposte contre les épidémies de rougeole.  Malgré ces efforts, les épidémies de rougeole persistent dans presque toutes les provinces et cela requière des actions urgentes, concertées, pour vacciner tous les enfants.  C’est pourquoi vous avez décidé d’organiser la semaine dernière un atelier important de réflexion sur la qualité de la vaccination contre la rougeole et nous osons l’espérer bientôt également un vaste programme de formation des cadres des Zones de Santé en gestion du Programme élargi de vaccination.

Au plan institutionnel,  les courageuses réformes du secteur santé entreprises sous votre houlette sont une autre illustration de votre détermination à améliorer les conditions de vie de la population congolaise en général, de la santé de la mère de l’enfant en particulier.  Nous tenons ici à signaler l’important effort du gouvernement qui vient de mobiliser 12.000.000 de dollars additionnels pour équiper 330 centres de santé et 66 hôpitaux.

Saisissons l’occasion de saluer l’excellente collaboration entre le Gouvernement de la RDC et ses partenaires du secteur santé regroupés au sein du Comité de Coordination Inter- agences et du Groupe Inter-Bailleurs Santé autour de ces grands sujets de santé publique.

Excellence Monsieur le Ministre de la Santé Publique,

Distingués invités

Nous saluons l’institutionnalisation de la Semaine Africaine de la Vaccination, dont nous célébrons aujourd’hui la 3ème édition,  initiative prise par les Etats membres de la Région Africaine lors de la 60ème session du Comité Régional de l’OMS en 2010.

Nous osons espérer que cette opportunité sera mise à profit pour soutenir le plaidoyer, élargir la participation communautaire et améliorer la prestation des services de vaccination et d’autres interventions destinées à sauver des vies pour les populations congolaises.  L’exemple donné ce jour par les sociétés de téléphonie mobile qui vont aider le Ministère à mobiliser les communautés est très encourageant et connaîtra, nous l’espérons, des émules.

 Le slogan de la Semaine Africaine pour la vaccination est : ‘’Communautés vaccinées – communautés en bonne santé’’ et le thème pour cette année est : « Sauvons des vies. Prévenons des infirmités. Vaccinons» 

Ceci répond aux défis auxquels la RDC est confrontée actuellement : le maintien du statut de la RDC sans polio et l’arrêt des épidémies de rougeole, à travers notamment le renforcement de la vaccination de routine et d’un vaste programme de campagnes de meilleure qualité.

Les maladies évitables par la vaccination demeurent parmi les causes importantes de morbidité et de mortalité en RDC et méritent toute notre attention, non seulement parce que les couvertures vaccinales sont encore insuffisantes avec un grand nombre d’enfants, 600.000, non vaccinés à la troisième dose de vaccin Pentavalent, protégeant contre la Diphtérie, la Coqueluche, le Tétanos, l’Hémophilus du type B et l’Hépatite B, mais aussi  du fait des disparités dans les couvertures vaccinales entre les provinces, entre les Zones de santé, souvent au détriment des populations les plus pauvres.

La vaccination faut-il le rappeler est la meilleure  intervention en termes de coût-efficacité pour éviter de nombreuses maladies, tant aux enfants qu’aux adultes. Des vaccins sûrs contre plusieurs maladies sont actuellement disponibles et ne demandent qu’à être apportés aux populations pour les protéger. Cela demande certes des ressources importantes en termes d’achat des vaccins et leur transport vers les services de vaccination ainsi que des coûts opérationnels qui permettront in fine que ces vaccins soient effectivement administrés aux bénéficiaires.

Les partenaires apprécient à juste titre les efforts entrepris par le Gouvernement et c’est ici le lieu de vous assurer une fois de plus que, réunis au sein du Comité de Coordination Inter-agences et du Groupe Inter-Bailleurs Santé, nous serons à vos côtés.  En notre nom à tous je renouvelle la manifestation de notre volonté d’accompagner le Gouvernement de la République Démocratique du Congo dans ses efforts pour réduire la mortalité maternelle et infantile et améliorer la santé des communautés et des familles  dans tout le pays.

Je vous remercie pour votre aimable attention.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children