Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

L’Unicef a besoin de plus de 133 millions de dollars pour répondre à la crise que subissent les enfants et les femmes en République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo, 7 août 2012 – L’UNICEF a publié aujourd’hui la mise à jour de son rapport d’Action Humanitaire 2012 dans lequel l’organisation exprime sa vive inquiétude face à la situation des populations les plus vulnérables en RDC. Des milliers d’enfants sont exposés à la violence, les épidémies et la malnutrition.

Les nouvelles violences accentuent les besoins en abris, soins de santé, nourriture, eau, hygiène et assainissement, protection et éducation au moment même où certains acteurs humanitaires éprouvent des difficultés pour accéder aux populations affectées. L'UNICEF a besoin de 35 millions de dollars pour répondre aux besoins les plus pressants des enfants dans les zones en situation d'urgence jusqu'à la fin de 2012, et 98 millions de dollars afin d’apporter une réponse humanitaire globale dans tous les secteurs.

Dans l’Est du pays, le nombre de déplacés a atteint son plus haut niveau depuis 2009 avec près de 2,2 millions de personnes qui ont dû fuir les combats et l’insécurité. Un déplacé sur deux a moins de 18 ans.

Des informations inquiétantes faisant état du recrutement de mineurs de la part de groupes armés qui profitent de l’instabilité régnant dans la région ont été reçues. Au Nord Kivu 258 écoles ont été pillées ou brulées. La rentrée de septembre de près de 60,000 enfants est menacée.

La recrudescence d’épidémies est, elle aussi, source d’inquiétude. Plus de 20 000 cas de choléra dont 481 décès ont été recensés depuis le mois de janvier.

En 2012, 1 million d’enfants souffrent de malnutrition aigüe sévère et 820 000 d’entre eux n’ont toujours pas accès au traitement. Dans les provinces de l’Ouest et du centre, les taux de malnutrition aigüe dépassent souvent le seuil d’urgence de 15%.

« Nous devons tout mettre en œuvre pour protéger les enfants, partout et toujours » a déclaré la Représentante a.i. de l’UNICEF, Sylvie Fouet. « Peu importe les circonstances, leur droit à la vie et le bien-être doit être respecté. »

 

 
Search:

 Email this article

unite for children