Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Lancement du rapport MICS 2010 en RDC : opportunités et défis concernant les enfants et les femmes

Kinshasa, le 19 octobre 2011.  Olivier Kamitatu, Ministre du Plan, a procédé ce jour à Kinshasa devant plusieurs autorités et partenaires au développement, au lancement du rapport final de MICS 2010 (Enquête par grappes à Indicateurs multiples), sur la situation des femmes et des enfants en République Démocratique du Congo.

Cette enquête d’envergure nationale a été exécutée sous la tutelle du Ministère du Plan, par l’Institut National de la Statistique (INS) avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), ainsi que la collaboration du Programme Alimentaire Mondial (PAM), du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) et de l’USAID.  Troisième du genre en RDC, l’enquête MICS 2010, qui fait suite à celles de 1995 et 2001, a été réalisée sur la base d’un échantillonnage mettant en relief les zones urbaines et rurales dans les 11 provinces de la RDC, en faisant également ressortir les écarts entre les communautés les plus démunies et les plus aisées.

MICS 2010 fournit des données actualisées, désagrégées et de qualité pour le suivi de la situation sociale réelle des enfants et des femmes en République Démocratique du Congo. Les résultats de cette enquête permettent  de mesurer de façon précise les progrès accomplis par la RDC  vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD), à l’horizon 2015.  Les bénéficiaires directs de cette enquête sont le Gouvernement de la RDC, les ONG nationales et internationales, les agences de coopération qui mettent en œuvre les programmes de développement ainsi que les universités et centres de recherche. Les bénéficiaires indirects de l’enquête seront les enfants et les femmes de la RDC. Grâce à une meilleure connaissance des conditions de vie des enfants et des femmes congolais, les programmes de développement auxquels collabore la population seront mieux ciblés.

Parmi les résultats-clés de l’enquête MICS 2010 on relève  des progrès significatifs en matière d’éducation et de mortalité infantile.  Les performances négatives concernent entre autres l’enregistrement des naissances à l’état civil et le domaine de l’accès à l’eau et assainissement.
En effet, aujourd’hui en RDC, trois enfants sur quatre vont à l’école, soit 75%, avec une quasi parité entre filles et garçons. Ceci représente une augmentation de 23 pourcent par rapport à l’année 2001 où seulement 52% des enfants fréquentaient l’école. Sur 1,000 naissances vivantes, 158 enfants meurent avant leur cinquième anniversaire. Bien que toujours trop élevé, ce chiffre montre une amélioration encourageante comparativement à l’an 2001, lorsque 213 enfants n’atteignaient pas l’âge de cinq ans. Par ailleurs, la réduction des épisodes de fièvres dues au paludisme et une vaccination de routine plus systématique ont certainement contribué à une baisse de la mortalité infantile chez les enfants de moins de cinq ans.
 
Dans le secteur de l’hygiène et assainissement, seulement un Congolais sur sept vit dans des conditions hygiéniques acceptables tandis que moins de la moitié de la population a accès à de l’eau potable. Signalons que cette situation n’a pas changé au cours des dix années passées. En l’an 2001, neuf pourcent de la population avait accès à des services d’assainissement durables et 46 pourcent à de l’eau potable. Au jour d’aujourd’hui, ces chiffrent se situent respectivement à 14 et 47 pourcent. En outre, deux enfants sur trois ne disposent pas d’un acte de naissance.  La situation s’est détériorée au cours des dix dernières années puisqu’on compte actuellement 28% d’enfants enregistrés à l’état civil contre 34% en 2001.

Notons qu’après avoir félicité les équipes de son ministère qui ont activement participé à toutes les phases de l’enquête MICS 2010, remercié l’UNICEF et tous les autres partenaires qui ont soutenu MICS 2010, le Ministre du Plan a souligné que  «les informations collectées dans ces divers domaines sont contenues dans une base de données actuellement disponible. Elles vont permettre de mener des analyses plus approfondies afin de mieux apprécier la situation socio-sanitaire des enfants et des femmes en RDC ainsi que les facteurs qui l’influencent».

Selon Steven Lauwerier, Représentant a.i.de l’UNICEF, un long chemin reste à parcourir afin d’atteindre les OMD en RDC.  Cependant, a-t-il déclaré : «Les avancées positives relevées dans l’enquête MICS 2010, montrent qu’il est possible d’inverser les tendances négatives, si les investissement prennent particulièrement en compte les enfants et des femmes les plus démunis».

A cette occasion, l’UNICEF a renouvelé au Gouvernement sa disponibilité de continuer d’accompagner tous les efforts visant la réalisation des droits des enfants et des femmes dans toute la République Démocratique du  Congo.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :
Mr Nsa Isongo, Président du Comité de Pilotage de MICS RDC 2010, Ministère du Plan,  +243 89 798 11 57
Ronald Van Dijk, Chef de la Planification, UNICEF Kinshasa, +243  81 245 4135
Cornelia Walther, Chef du Plaidoyer UNICEF Kinshasa, +243 81 884 6746

 

 
Search:

 Email this article

unite for children