Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Communiqué de Presse conjoint : La lutte contre la polio en milieu urbain

KINSHASA, 23 mars 2011 –  En réponse à l'augmentation dramatique du nombre de cas de poliomyélite en 2011 à Kinshasa, avec 10 cas enregistrés depuis le début de l'année et un danger imminent pour ses 8 millions d'habitants, la République Démocratique du Congo (RDC) lance aujourd'hui une campagne de vaccination sans précédent, ciblant  toute la population de la capitale. Pour rappel, neuf sur  dix cas de polio enregistrés dans la capitale sont des adultes. A Tshikapa, autre localité fortement affectée par la polio, la campagne cible les enfants de 0 à 59 mois. En total, plus de 2,150.000 millions d’enfants âgés de 0 à 59 mois et presque 7 million d’adultes sont visés  durant cet effort qui durera du 23 au 27 mars.

La campagne est la troisième de cette année et fait partie d’une collaboration massive entre le gouvernement, le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), Rotary et multiples autres partenaires. L’objectif étant d’arrêter d’ici fin 2011 la circulation  des poliovirus sauvages grâce à une combinaison d’activités de vaccination de routine et des campagnes des masses dans les zones concernées.

Avec 26 cas enregistrés du 1er  janvier au 22 mars 2011, la RDC avait le plus grand nombre de cas de poliovirus sauvage type 1 au monde, dont 10 cas à Kinshasa, 2 dans la Province du Kasaï Occidental - ancien épicentre de l’épidémie, 11 dans le Bandundu et 3 au Bas Congo. En 2010, 100 cas de polio avaient été confirmés dans le pays.

Durant la campagne tous les habitants de Kinshasa seront visés à travers une approche de porte-à-porte et dans certaines formations sanitaires. 5.070  équipes mobiles visiteront les lieux de travail, les écoles, le marché, les arrêts des bus et les ménages. Chaque personne vaccinée sera marquée sur l’ongle de son petit doit de la main gauche, ce qui permettra aux moniteurs indépendants de s’assurer de l’effectivité de la vaccination de chaque personne. Comme le souligne Dr Makwenge Kaput, Ministre de la Santé Publique, la vaccination de chaque habitant de Kinshasa est le seul moyen de protéger contre la paralysie et la mort. Chez l’adulte la poliomyélite est la plus sévère, entrainant dans un cas sur deux la mort.
 
Les couts liés aux opérations de vaccination sont mobilisés par le Gouvernement, grâce à ses partenaires y compris l’UNICEF, l’OMS, la Fondation Bill & Melinda Gates, CDC-Atlanta, Rotary International, USAID et la Fédération des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.
 
 Note aux lecteurs:

L’Initiative Mondiale pour l’Eradication de la Poliomyélite (IMEP) est coordonnée par les gouvernements des pays concernés, l’OMS, l’UNICEF, le Rotary International et le CDC-Atlanta. Depuis son lancement en 1988, l’incidence de la polio a été réduite de plus de 99%. En 1988, plus de 350.000 enfants ont été paralysés chaque année dans plus de 125 pays endémiques. Aujourd’hui la polio reste endémique dans quatre pays suivants: le Nigéria, l’Inde, le Pakistan et l’Afghanistan.

Pour toute information supplémentaire, merci de contacter:

Dr Audry Mulumba, Directeur Programme Elargie de Vaccination, +243 998363739
Cornelia Walther, Chef de la Communication, UNICEF RDC, + 243 818846746, cwalther@unicef.org
Eugène Kabambi, Officier de Communication, OMS RDC, +243 817151697, kabambie@cd.afro.who.int


 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children