Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Présentation des résultats préliminaires de l’Enquête à Indicateurs Multiples 2010

© Photo Unicef/RDCongo
Vue des enquêteurs du MICS 2010 sur terrain

Communiqué conjoint

Kinshasa, République Démocratique du Congo, le 18 septembre 2010 - Les résultats préliminaires de l’Enquête à Indicateurs Multiples sur la situation des enfants et des femmes  en République Démocratique du Congo (MICS 2010) seront présentés ce jour par Mr Olivier Kamitatu, Ministre du Plan. Les données contenues dans ce rapport démontrent que des progrès sont en cours, tandis que beaucoup reste encore à faire.

Cette enquête commanditée par le Ministère du Plan a été réalisée par l’Institut National de la Statistique (INS) avec l’appui technique et financier du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), ainsi que la contribution du Programme Alimentaire Mondial (PAM), le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) et USAID. Le MICS 2010, troisième du genre réalisé en RDC après celles de 1995 et 2001, a été conçu sur la base d’un échantillonnage représentant les zones urbaines et rurales, la ville-province de Kinshasa et les dix autres provinces.

« Cette Enquête fournit des informations récentes qui permettent de mettre en lumière l’évolution de la situation des enfants et des femmes en RDC, afin de mieux planifier les interventions nécessaires pour l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD)» remarque Mr Olivier Kamitatu, Ministre du Plan.

Parmi les résultats clés du MICS 2010 figurent les progrès réalisés en termes d’éducation et de survie des enfants, la dégradation de l’enregistrement des enfants à l’état-civil et une stagnation dans le domaine de l’accès à l’eau potable et l’assainissement.

Aujourd’hui, trois enfants sur quatre vont à l’école en RDC. Ceci représente une augmentation de 23 pourcent par rapport à l’année 2000, avec une quasi-parité pour filles et garçons. Mais il y a une forte disparité selon le bien-être économique. Dans les ménages aisées, on trouve une moyenne de quatre femmes alphabétisées, alors que dans les ménages plus défavorisés il y seulement une femme alphabétisée.

158 sur 1,000 enfants meurent avant leur cinquième anniversaire. Bien que trop élevé, ce nombre représente une tendance positive par rapport à l’an 2001, quand 213 enfants n’atteignaient pas l’âge de cinq ans. La réduction des épisodes de fièvres dues au paludisme, réalisée grâce à l’utilisation des moustiquaires imprégnées par aujourd’hui 38 pourcent de la population et une vaccination de routine plus étendue, sont parmi les facteurs clés de ce progrès. Par ailleurs presque la moitie des enfants en dessous de cinq ans souffre d’un retard de croissance. Selon le dernier rapport global des Nations Unies sur la mortalité des enfants, au niveau mondial la mortalité des enfants en dessous de cinq ans est la plus élevée en Afrique sub-saharienne, où un enfant sur huit meurt avant d’atteindre ses cinq ans. En RDC un enfant sur sept meurt avant son cinquième anniversaire. « Cette étude montre que nous avons fait des progrès au cours de la dernière décennie, mais qu’il faut poursuivre ces efforts» souligne Ms Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RDC                                                                                                                   

En 2010 seulement une personne sur sept vit dans des conditions d’hygiène acceptable et à peine la moitié de la population a accès à l’eau potable. Une situation qui n’a guère changé au cours des dix années passées. En 2001, neuf pourcent avaient accès à l’assainissement et 46 pourcent à l’eau potable. Aujourd’hui ils sont respectivement 14 et 47 pourcent. Deux enfants sur trois ne disposent pas d’un acte de naissance.  Cette situation a empirée au cours des dix dernières années. En effet, alors que 34 pourcent des enfants étaient enregistrés en 2001, ce chiffre a baissé à 28 pourcent en 2010.

Afin d’atteindre les OMD en RDC beaucoup reste à faire. Selon une étude globale de l'UNICEF publiée ce mois à New York la communauté mondiale peut sauver des millions de vies en s'investissant d'abord auprès des enfants et des communautés les plus désavantagés. Une telle approche permettrait également de s'attaquer aux disparités grandissantes qui accompagnent les progrès dans la réalisation des OMD. Les résultats du MICS 2010 ont pour but principal de mettre à disposition des données qui contribueront à une planification mieux ciblée du développement social.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter :    
                                                                                                         
Nsa Isongo, Président du Comite de Pilotage, Ministère du Plan RDC, +243 (0) 81 19 00 562
Ronald van Dijk, Chef de la Planification, UNICEF RDC/Kinshasa, +243 (0) 81 245 4135
Cornelia Walther, Chef de Communication UNICEF RDC/Kinshasa, +243 (0) 81 884 6746

 

 
Search:

 Email this article

unite for children