Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Cérémonie officielle de signature du Protocole d’Accord avec les confessions religieuses en RDC

© Photo Unicef / RDCongo
Mme Pierrette Vu Thi, Représentante de l'Unicef en RDC, prononçant son mot de circonstance lors de la signature officielle du protocole d'accord entre l'Unicef et les cinq principales confessions religieuses à Kinshasa

MOT DE CIRCONSTANCE DE LA REPRESENTANTE DE L’UNICEF

• Excellences les Chefs des confessions religieuses
• Excellences, madame et messieurs les ministres
• Chers collègues chefs des Agences du Système des Nations Unies et des agences de coopération
• Distingués invités
• Mesdames et Messieurs 

Je suis absolument ravie et très honorée  de l’acte que les chefs des confessions religieuses et l’UNICEF viennent de poser.  Ce jour sera désormais un moment important, un repère inoubliable dans le combat contre la maladie et la mortalité des enfants, des femmes et même de la population tout entière de la République Démocratique du Congo.

Le partenariat officialisé ce jour a été dicté par la préoccupation des confessions religieuses et de l’UNICEF devant la mortalité très élevée chez les enfants de moins de cinq ans en RDC où, selon les chiffres les plus récents :
• 1 enfant sur 7 meurt avant l’âge de 5 ans (soit 502.000 enfants de moins de 5 ans meurent chaque année)
• 6 à 8 cas de décès sur 10 surviennent dans la communauté, c’est-à-dire avant que le malade n’atteigne un centre de santé, ou dans les 30 minutes qui suivent son arrivée  dans le centre de santé
• Les principales causes de ces décès sont le paludisme, les infections respiratoires aigües (en particulier la pneumonie), les maladies diarrhéiques, la rougeole, le VIH-SIDA et les anémies.
• La malnutrition (associée à plus de 35% des causes de mortalité d’enfants de moins de 5 ans) reste la toile de fond de toutes ces affections

A la lumière du tableau décrit ci-haut,  l’UNICEF s’engage à travailler très étroitement avec l’Eglise Catholique – Archidiocèse de Kinshasa, la Communauté Islamique au Congo, l’Eglise de Jésus-Christ sur la terre par son Envoyé Spécial Simon Kimbangu, l’Eglise du Réveil du Congo et l’Eglise du Christ au Congo.


De fait, le partenariat qui démarre aujourd’hui permettra de bâtir une communication pour le développement à long terme, durable et porteuse de résultats.  Par ailleurs,  cette alliance contribuera à rendre effective l’autonomisation des familles et des communautés ainsi que leur implication comme  acteurs clés dans l’amélioration de la situation des enfants et des femmes en RDC.

Ensemble, nous pensons donner un appui plus fort, plus conséquent et plus porteur de résultats au gouvernement congolais, à travers le Ministère de la Santé, dans sa lutte acharnée contre la mortalité des enfants et des femmes dans la ville province de Kinshasa, et, au-delà, dans le reste du pays.

Excellences, distingués invités, mesdames et messieurs

Je vous remercie de votre aimable attention.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children