Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

UNICEF et ses partenaires développent un nouveau mécanisme de réponse aux urgences à l’Est de la RDC, le RRMP.

© Photo Unicef/RDCongo
Foire de NFI à Walikale

Goma, République Démocratique du Congo, 01 février 2010 – 1,7 millions de personnes affectées par le conflit et les désastres naturels à l’Est de la RDC bénéficieront du nouveau mécanisme de Réponse Rapide aux Mouvements de Population (RRMP), lancé aujourd’hui par l’UNICEF et ses partenaires.
Ce mécanisme, cogéré par OCHA et UNICEF, est issu de la fusion entre le RRM (Rapid Response Mechanism) et le PEAR (Programme Elargi d’Assistance au Retour). Le RRMP s’adapte aux évolutions du contexte humanitaire et vise à apporter une réponse d’urgence aux besoins des populations déplacées, retournées et des communautés d’accueil. Il sera déployé dans la Province Orientale, au Nord et au Sud Kivu.

Une grande partie de la population vivant à l’Est de la RDC est aujourd’hui touchée par la crise, quelque soit son statut. On observe une multiplication des zones où déplacés et retournés récents se côtoient. Les mécanismes traditionnels de résilience s’essoufflent en raison de la pérennisation des déplacements et de l’amenuisement continuel des moyens de subsistance des familles et communautés hôtes. « Le souci constant d’améliorer la pertinence de nos interventions nous a amené avec nos partenaires, à repenser les mécanismes de l’assistance humanitaire» dit Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RDC. «Le RRMP répond à la vulnérabilité aigue des personnes déplacées et retournées récents, mais aussi à celle des familles d’accueil, fragilisées par l’arrivée massive de nouveaux  groupes » 

Le RRMP continuera d’assurer le suivi de la situation humanitaire en réalisant des évaluations rapides multisectorielles et des analyses plus poussées de vulnérabilité dans les zones de déplacements et de retours. Elles seront diffusées auprès des clusters, de l’inter-cluster et de la communauté humanitaire en général, afin que les acteurs qui la composent soient plus étroitement associes au processus de décision visant à prioriser les zones les plus vulnérables et démarrer les activités d’assistance. Une assistance multisectorielle d’urgence en biens de première nécessité, en eau et assainissement ainsi qu’en éducation sera apportée pour assurer la survie et l’accès à l’école primaire des enfants et des familles vulnérabilisés par le déplacement.

La sécurité des bénéficiaires du RRMP sera un enjeu majeur : les menaces des forces et groupes armés sur les populations bénéficiaires de l’assistance humanitaire d’urgence à l’Est de la RDC poussent l’UNICEF et ses partenaires à évaluer constamment les conditions de protection des civils et à appliquer le principe de « ne pas nuire » ou exposer les populations civiles à plus de risques aux travers les interventions humanitaires.

Le recours aux foires, en lieu et place des distributions directes de kits, à hauteur de 30% de l’assistance en biens non alimentaires de première nécessité, permet d’offrir une plus grande diversité de produits aux bénéficiaires. Ces derniers retrouvent ainsi leur dignité au travers des choix et priorités qu’ils sont amenés à faire en vue de satisfaire leurs propres besoins. Le RRMP développera une approche innovante dans le domaine de l’éducation : en plus de la construction de salles de classe d’urgence et de la distribution de materiel scolaire aux eleves et enseignants, un volet formation sera développé à travers le déploiement d’équipes mobiles chargées de renforcer les connaissances et capacités des enseignants sur le rattrapage scolaire, le programme national, l’approche psychosociale et l’éducation à la paix. La possibilité d’un allègement des frais de scolarisation sera également offerte aux parents a travers la mise à disposition de « vouchers » couvrant les frais scolaires d’un enfant pour une période de trois mois.

OCHA, L’UNICEF et ses partenaires : SOLIDARITES, Norwegian Refugee Council (NRC), International Rescue Comittee (IRC) et l’Association of Volunteers in International Service (AVSI) remercient ECHO, Pooled Fund (DFID), OFDA, le Gouvernement Japonais, le Fond Humanitaire Espagnol, le Gouvernement Suédois et CIDA pour l’intérêt porté à ce projet.

A propos de l’UNICEF
L’UNICEF travaille sur le terrain dans 155 pays et territoires du monde entier pour aider les enfants à survivre et à s’épanouir, dès leur plus jeune âge jusqu’à la fin de l’adolescence. Premier fournisseur mondial de vaccins aux pays en développement, l’UNICEF soutient la santé et la nutrition des enfants, une éducation de base de qualité pour tous les garçons et toutes les filles et la protection des enfants contre la violence, l’exploitation sous toutes ses formes et le SIDA. L’UNICEF est entièrement financé par des contributions volontaires de gouvernements, d’entreprises, de fondations et de particuliers.
-----------------------------------------------------
Pour  de plus amples informations, veuillez contacter :
Judith Sarano : (+243) 81 830 5933
jsarano@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children