Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Environ 2,9 millions d’enfants de moins de 5 ans ciblés par la campagne de vaccination contre la rougeole et la polio, de supplémentation en vitamine A et de déparasitage en RD.CONGO

© Photo Unicef/RD Congo
Mme Pierrette Vu Thi, Représentant de l'Unicef RDCongo en train de vacciner un enfant lors du lancement de la campagne intégrée 2009 à la Commune de Kinshasa

Kinshasa, le 10 novembre  2009.  Environ 2,9 millions d’enfants de 0 à 5 ans devront être vaccinés contre la poliomyélite et plus de 2,6 millions d’enfants de 6 à 59 mois contre la rougeole au cours d’une campagne de masse qui est organisée du 10  au 14 novembre   2009  dans 99  zones de santé  situées dans 3 provinces de la République Démocratique du Congo (RDC).  Il s’agit des provinces  du Bas-Congo, du Nord-Kivu et de la ville de Kinshasa. Au cours de la même campagne, 2,6 millions  enfants de 6 à 59 mois devront également être supplémentés en vitamine A et 2,3  millions d’autres âgés de 1 à 5 ans déparasités au mebendazole.

Lors de la cérémonie du lancement officiel de cette campagne organisée le mardi 10 novembre 2009 à Kinshasa, le Ministre de la Santé, Mr. MOPIPI MUKULUMANYA, a loué cette initiative qui vise d’une part, à accélérer la réduction de la mortalité infantile dans le pays et d’autre part, à bouter le poliovirus sauvage hors de la  RDC.  Il a exhorté tous les parents à amener leurs enfants cibles aux sites aménagés à cet effet durant les cinq jours de la campagne.                       

Intervenant au nom du Comité de Coordination Inter-agence, la Représentante de l’UNICEF en RDC, Mme Pierrette VU THI, a indiqué que, pour appuyer l’organisation de ces campagnes, 4 millions de dollars américains ont été                                                                                                                                                   mobilisés dans un cadre de partenariat notamment par l’UNICEF, l’OMS et le CDC Atlanta auprès de leurs principaux bailleurs dont le gouvernement du Japon, le JICA, les Etats-Unis, le Royaume-Uni, le Gouvernement du CANADA, la Fondation des Nations Unies, la Croix Rouge Américaine, la Fondation Rotary International et Helen Keller International. Elle a également salué les résultats encourageants obtenus lors des différentes campagnes menées depuis 1998 par le Gouvernement Congolais avant de réitérer l’engagement de tous les partenaires bi et multilatéraux à œuvrer pour l’amélioration du bien être de la population congolaise notamment les groupes les plus vulnérables que constituent les femmes et les enfants.                                                                                                                                                                                               

L’organisation en RDC de cette campagne intégrée s’explique par la nécessité d’accélérer la réduction de la mortalité infantile et de renforcer les efforts en vue d’arrêter la circulation du poliovirus sauvage dans le pays. Selon le rapport de l’Etude Démographique et de Santé (EDS) menée en 2007, 1 enfant sur 7 en RDC meurt avant l’âge de 5 ans des causes comme la rougeole, une maladie pourtant évitable par la vaccination, et la malnutrition. En effet, beaucoup d’enfants ne complètent pas leur calendrier vaccinal. En 2008, plus de 400.000 enfants ciblés n’ont pas été atteints par les services de vaccination de routine. D’où la nécessité de leur offrir une seconde opportunité de les protéger  contre la rougeole.

Par ailleurs, la RDC fait face, depuis 2006,  à une recrudescence de cas de poliomyélite, après près de 5 ans d’interruption de la circulation du poliovirus sauvage.  Entre 2006 et 2009, au total 62 cas de poliovirus sauvage ont été découverts. Depuis janvier 2009, 3 cas ont été détectés dans les provinces du Bas-Congo et du Kasaï Occidental.
Les études ont également montré qu’en RDC, environ 6 enfants  de moins de 5 ans sur 10 sont affectés par la carence en vitamine A et que 8 enfants sur 10 sont infestés par des vers intestinaux. Par ailleurs, 7 enfants de moins de 5 ans sur 10 sont anémiés. La vitamine A est essentielle pour le fonctionnement du système immunitaire. La distribution des suppléments de vitamine A aux enfants accroît leur résistance à la maladie et multiplie leur chance de survie, de croissance et  de développement. Le mebendazole élimine les vers intestinaux qui sont parmi les principales causes de l’anémie, garantit un bon état nutritionnel et favorise un meilleur apprentissage.  UNICEF/RDC

Pour de plus amples informations, veuillez contacter
Joyce Brandful, Kinshasa ++ 243 818 46746 Jbrandful@unicef.org ,
Dr Celestino Costa, Kinshasa ++ 243 81 511 9781 ccosta@unicef.org 
 Médard Moke, Kinshasa ++ 243 081 51 38481                    

 

 
Search:

 Email this article

unite for children