Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Mot de Madame Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF, à l’’occasion de l’ouverture de l’atelier national de validation du Plan d’Action National en faveur des Orphelins et Enfants Vulnérable en RDC.

Excellence, Monsieur Le Ministre des Affaires sociales, Action humanitaire et Solidarité nationale,
Mesdames et Messieurs les Représentants des Coopérations bilatérales
Mesdames et Messieurs les Représentants des Agences des  Nations unies,
Mesdames et Messieurs les Représentants de la Société Civile,
Distingués invités,
Chers participants,
Nous voici arrivés à la dernière ligne droite devant couronner les efforts déployés afin de doter la RDC d’un Plan d’Action National en faveur des Orphelins et Enfants Vulnérables.
Je tiens  à remercier Son Excellence, M. le Représentant du Premier Ministre d’avoir rehaussé par sa présence cet important événement ; ainsi que M. Le Ministre des Affaires sociales, Action humanitaire et Solidarité nationale, pour son leadership durant  le processus d’élaboration de ce plan. Je tiens également à remercier USAID pour son implication active dans le processus.
L’activité qui nous réunit aujourd’hui a pour but de valider le plan afin de le mettre en œuvre le plus rapidement  possible.
Je voudrais rappeler quelques données qui nous montrent combien le travail que nous sommes en train de faire est important pour l’amélioration des conditions de vie de millions d’enfants congolais. L’Etude Démographique et de Sante 2007 montrent que 25% des enfants en RDC sont considérés comme OEV, ce qui représente plus de 8 millions d’enfants. Leur taux de scolarité est plus faible que celui des enfants non-OEV et que plus de 90% des OEV ne reçoivent aucune aide extérieure.
La RDC s’est engagée en juin 2001 lors la Session Extraordinaire de l’Assemblée générale des Nations Unies sur le VIH/sida, a formuler et mettre en œuvre les politiques et stratégies nationales en vue de renforcer les capacités gouvernementales, familiales et communautaires nécessaires pour la protection, le prise en charge et le soutien des OEV dans un environnement protecteur. Nous constatons aujourd’hui que le pays est en train de remplir ces engagements. L’UNICEF ne peut que s’en réjouir et encourager le gouvernement dans cette voie.
Le Ministère des Affaires sociales, Action humanitaire et Solidarité nationale, a pris le leadership dans la coordination des interventions en faveur des OEV, mais l’implication de tous les Ministères du secteur social, en particulier l’Education, la Santé, Genre, Famille et Enfant, et le Budget et Finance à travers le Ministère du Plan, reste cruciale pour apporter une réponse intégrée et globale à la problématique des OEV.
Le plan d’action détaille cinq domaines d’interventions principaux:
1) Renforcement des politiques, de la législation, des standards
2) Renforcement de la coordination, du suivi et évaluation
3) Amélioration de l’accès aux services sociaux de base
4) Renforcement des mécanismes de prévention communautaires, y compris la participation des membres de la communauté, des familles te des enfants
5) Mobilisation et utilisation des ressources

Avec le gouvernement comme principal répondant de la mise en œuvre de ce plan, je voudrais insister que le concours de tous est indispensable. J’en appelle donc à la communauté internationale, à travers la mise à disposition des fonds d’aide au développement, le secteur privé, la société civile, ONG nationales et internationales, les media,  les communautés, les parents… à se mobiliser pour que ce plan ne soit  pas un simple document qui sera laissé au fond d’un tiroir.
Je tiens à féliciter et remercier également, tous les acteurs qui ont contribué à l’élaboration de ce plan depuis le début: les membres du bureau OEV, les experts internationaux et nationaux, les partenaires nationaux et locaux, les communautés, les familles et les enfants qui ont participé à ce processus.
Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter d’avoir des discussions fructueuses durant ces trois jours et que les résultats qui en découlent, servent au mieux la cause de nos Orphelins et Enfants Vulnérables.
Je vous remercie.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children