Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

RDC : Déclaration de 6 écoles primaires assainies dans la commune de Mont-Ngafula, à Kinshasa

© Photo Unicef / RD Congo
Collège Mater-Dei, une des 6 écoles déclarées "Assainies" à Kinshasa

Kinshasa, le 29 juin 2009 – Madame Thérèse Olenga, Ministre provinciale de l’Education, Genre, famille et Enfant, Information, Communication et Environnement du Gouvernement provincial de Kinshasa a présidé ce jour, la cérémonie de déclaration de 6 écoles primaires assanies, dans la Commune de Mont-Ngafula, dans le cadre du projet «Ecole Assainie».
Il s’agit des écoles primaires EP Mitendi, EP Bosalisani, EP Mikonga, EP Moliambo, EP Lubikulu et EP III Mont-Ngafula (Mater Dei).
A cette occasion, Mme Olenga a exhorté les gestionnaires de ces écoles et les enseignants ainsi que les élèves à bien gérer ce patrimoine mis à leur disposition par les partenaires que sont le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (Unicef), le Gouvernement du Japon, les Ongs COPROF, CADECOD, HPP-CONGO, APEDE.  Elle a recommandé qu’en plus des 6 critères déterminant qu’une école soit assainie, on ajoute un septième qui serait école verte et assainie.  A ce titre, elle demande aux écoles de planter des arbres, à l’image de l’école EP III Mont-Ngafula qui a abrité la cérémonie de ce jour.                                                
Mr Kiyohiko Ikeda, Premier Secrétaire d’Ambassade du Japon, s’est félicité du fait que le Gouvernement congolais ait accompli cette importante tâche d’assainissement des écoles en étroite collaboration avec l’Unicef ainsi qu’avec la population locale qui a participé activement à cette campagne. Le Japon qui est le premier bailleur de fonds de l’Unicef en RDC, a financé un projet intitulé « Appui pour l’environnement favorable à l’enfance en République Démocratique du Congo », pour un montant de 6.500.000 millions dollars américains pour la construction  d’installations sanitaires dans les écoles. Ce projet «Ecole Assainie» a-t-il souligné, a porté ses fruits à travers la réalisation de 6 écoles dont bénéficient 3.600 élèves et 87 enseignants.
Pour Mme Kelly Ann Naylor, déléguée de Mme Pierrette Vu-Thi, Représentante de l’Unicef, en République Démocratique du Congo, dans les villages et quartiers périurbains, seulement 24% de la population ont accès à l’eau potable et 14% utilisent des toilettes hygiéniques.  Ce qui ramène à dire que moins de 3 enfants sur 10 boivent de l’eau potable et moins de 2 enfants sur 10 utilisent des latrines hygiéniques. L’Unicef, a-t-elle indiqué, est honoré d’être un partenaire du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP) et du Ministère de la Santé Publique pour la mise en œuvre des programmes nationaux « Ecole assainie » et « Village Assainie ».  Pour devenir une école assainie a-t-elle expliqué, les élèves et les enseignants doivent planifier et exécuter une série d’activités destinées à améliorer les conditions d’hygiène, d’assainissement et d’approvisionnement en eau potable de leur école. Elle a énuméré les six (6) conditions ci-après qu’une école doit remplir pour être déclarée assainie, à savoir : a)des toilettes propres séparées pour filles et garçons ;b) de l’eau et du savon disponibles pour le lavage des mains ;c)la cour et les salles de classes propres ;d) des brigades scolaires de la santé et de l’environnement formées et opérationnelles ;e) le personnel enseignant formé à l’éducation pour la santé et l’environnement ;f)des supports pédagogiques disponibles et utilisés par les enfants.
Selon l’Unicef, le lavage des mains avec du savon avant les repas et après avoir été aux toilettes peut diminuer le taux d’incidence de la diarrhée de plus de 47% et peut également contribuer de manière significative à la réduction des infections respiratoires aiguës.       A l’issue de la cérémonie, les élèves étaient fiers d’exhiber les certificats attribués à leurs écoles «assainies».
Pour de plus amples informations : Joyce Brandful, Kinshasa ++ 243 81 88 46 746 Jbrandful@unicef.org

 

 
Search:

 Email this article

unite for children