Pour les Medias

Contactez-nous

Faits et Chiffres

Communiqués de Presse 2013

Communiqués de Presse 2012

Communiqués de Presse 2010

Communiqués de presse 2011

Communiqué de presse 2009

Médiathèque

Discours officiels

Discours du Représentant de l’inter agence prononcé par Madame Barbara BENTEIN, Représentante de l’UNICEF en RDC, pour la 3ème édition de la Semaine Africaine de Vaccination à Kinshasa

Discours officiels 2012

 

Urgences

Situation

§         Plus de 5,4 millions de décès constatés d’août 1998 à avril 2007.

§         1,2 millions déplacés internes dont  520.000 personnes nouvellement déplacées en 2007 et plus de 315 réfugiés congolais dans les pays limitrophes.

§         Violation massive des droits humains notamment les violences sexuelles perpétrées contre les femmes et les enfants, les enfants associés aux forces et groupes armés, déplacements forcés de la population, harcèlement et violences contre les civils.

 Réalisations majeures

  • L’UNICEF est conducteur de cinq clusters sur les dix mis sur pieds en RDC - nutrition, Eau et assainissement, Education, non-vivres et abris, Communication en collaboration avec le PAM .
  • L’UNICEF est l’une des agences des Nations Unies la plus active dans la réponse humanitaire en RDC. 
  • Le Mécanisme de Réponse Rapide (MRR) la plus grande réponse multisectorielle dans l’humanitaire est coordonnée conjointement par l’UNICEF et OCHA.
  • Mise en oeuvre à travers les ONG internationales, le MRR a pour but d’améliorer la capacité d’évaluer et de répondre rapidement dans les situations de crises.

En janvier 2007, l’UNICEF a réalisé les activités suivantes :

§         A travers le MRR, plus d’un million de personnes affectées par les conflits ou catastrophes naturelles ont été assistées en non-vivres et matériel d’abris d’urgence. L ’initiative PEAR a déjà atteint 330.000 personnes retournées avec une assistance en NFI, Abris et kits de démarrage de l’éducation primaire.

§         Plus de 500.000 personnes déplacées internes, communauté d’accueil, et les populations des zones touchées par le cholera ont eu accès à l’eau potable et aux services d’assainissement.

§         Environ 3,7 millions d’enfants (99% de la cible) ont été vaccinés contre la rougeole pendant les campagnes intégrées, 6 campagnes de vaccination contre la polio ont été lancées en réponse à une épidémie à la fin de 2006. Les campagnes ont atteint 7,5 millions enfants.

§         Les programmes de l’UNICEF ont permis l’accès gratuit aux soins de santé à quelque 2000.000 personnes déplacées dans les zones affectées par les conflits.

§         L’aide d’urgence nutritionnelle de l’Unicef a atteint près de 60.000 enfants en 2008 à travers un réseau de 190 structures de réhabilitation nutritionnelle dans les centres de santé et les programmes à assise communautaire.

§         Dans les zones d’urgences, 357.000 élèves ont bénéficié de matériels scolaires de base ; le programme PEAR a atteint  60.000 enfants et 1.500 enseignants, 240 classes ont été construites et / ou réhabilitées.

§         En 2007, UNICEF a facilité la sortie et l’intégration des enfants associés aux forces et groupes armés ; jusqu’ à présent les programmes d’appui de l’UNICEF ont facilité la sortie de 12.685 enfants et  9.429 enfants ont réintégré la communauté.

§         L’UNICEF lutte contre les violences sexuelles et a étendu son assistance aux  victimes en 2007; Les partenaires de l’Unicef ont assisté 12.766 survivantes les 8 premiers mois de 2007.

§         Plus de 50.000 hommes, femmes et enfants ont bénéficié du programme de sensibilisation sur les dangers des mines antipersonnels dans les zones à risques.

Défis

  •  L’impunité et le manque d’un système de justice forte dans les zones de conflits favorisent des violations massives des droits de l’homme,  spécifiquement  les violences sexuelles utilisées comme arme de guerre et de terreur.
  • Pendant que certaines zones connaissaient des retours massifs en 2007 (Ituri, Katanga),  la détérioration de la situation sécuritaire et les déplacements massifs des populations dans le Nord-Kivu ont causé une souffrance sans précédent due au non respect de l’Acte  d’Engagement signé.
  • En plus des défis en cours liés à l’accès et à la sécurité des partenaires et des bénéficiaires dans les zones de conflits, le coût élevé de la logistique handicape les opérations.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children