Survie

Revitalisation du système de Santé

Immunisation

Nutrition

Paludisme

 

Opération moustiquaire : distribution gratuite de moustiquaires en Province Orientale

Par Bibiane Ambongo

KISANGANI, République Démocratique du Congo, 11 décembre 2009 – En province Orientale où la malaria est endémique, les personnels des centres de santé n’éprouvent souvent aucun mal à établir un diagnostic lorsqu’une maman se présente avec son enfant âgé de 0 à 5 ans qui fait une forte fièvre, a des vomissements ou pire, fait des convulsions.  Sur 10 cas recensés, 8 relèvent de la malaria.

Maman Lucie, mère d’une petite Cécilia de 4 ans, très affaiblie, vit actuellement ce cauchemar car sa fille est une fois de plus sous traitement.  Florence, infirmière au centre de santé Umoja, situé à 6 kms du centre ville Kisangani, vient de lui prescrire pour la seconde fois en l’espace d’un mois des médicaments antipaludéens pour combattre la malaria dont elle souffre.

Selon les experts du Programme National de Lutte contre le Paludisme, un programme sanitaire spécialisé du gouvernement, on estime que chaque enfant congolais de 0 et 5ans fait en moyenne 8 épisodes de malaria par an.  Ce qui donne des projections alarmantes à l’échelle nationale.  Chaque année, près de 180.000 enfants meurent de la malaria, à moins que la maladie n’attaque leurs parents et ne fasse d’eux des orphelins. 

Prévenir vaut mieux que guérir
Guérir les cas de malaria coûte cher à la communauté et bien souvent, les parents, très pauvres,  ne peuvent se permettre de payer un traitement qui varie entre 3 et 5 US$.  Aussi, lors des séances de consultations postnatales ou préscolaires, les personnels des centres de santé comme Madame Angèle,  ne se lassent pas de prodiguer des conseils aux familles : «Entretenez votre environnement, coupez les mauvaises herbes ; trouez les boîtes de conserves après usage pour éviter que ne s’y forment des gîtes de moustiques ; couvrez les latrines et surtout, dormez sous moustiquaire imprégnée d’insecticide».

Opération mammouth de distribution gratuite de moustiquaires
Depuis des mois, l’UNICEF et ses partenaires : gouvernement, OMS, UNITAID, USAID, Union Européenne, PARSS/Banque Mondiale, PAM, MONUC collaborent étroitement en vue d’assurer la distribution de 5,5 millions moustiquaires imprégnées d’insecticide à 1,8 millions ménages dans  les provinces Orientale et du Maniema pour réduire le nombre de décès dus à la malaria.
Pierrette Vu Thi, Représentante de l’UNICEF en RDC déclare notamment : « Je reste convaincue que cette distribution universelle dans les 2 provinces, contribuera à la réduction de la mortalité infanto-juvénile et maternelle dont les taux en RDC sont parmi les plus élevés du monde».

Défis logistiques hors normes
Pour que chaque ménage comprenant environ 6 personnes reçoive 3 moustiquaires  imprégnées d’insecticide sur présentation d’un jeton remis par les mobilisateurs lors d’un recensement antérieur, tous les moyens sont bons.  Des avions cargo; des bateaux et pirogues sur le fleuve Congo qui n’est pas toujours navigable sur son cours; des trains poussifs, des camions sur des routes qui sont la plupart du temps impraticables; des vélos sur des sentiers de fortune, des porteurs, ont été mis à contribution pour que l’opération réussisse  à tout prix.
« Et pour couronner le tout, déclare Dodo Missingi, logisticien au bureau de l’UNICEF à Kisangani, la saison des pluies vient encore compliquer la situation.  Parfois le fleuve se déchaîne et les cargaisons peuvent y basculer en un rien de temps.  Ou alors, les camions s’embourbent et alors il faut de l’huile de bras pour faire passer chaque ballot de moustiquaires sur un autre véhicule qui peut se trouver au-delà d’un pont qui n’existe plus que de nom».

Faire reculer la malaria
Une certaine fébrilité règne parmi la population ravie de recevoir gratuitement les moustiquaires promis. Ainsi que le dit Maman Monique, une mère de 4 enfants dont  le petit dernier, Samuel âgé de 3 ans fait parfois jusqu'à 3 épisodes de malaria chaque mois : «Nous sommes vraiment contents de recevoir les moustiquaires gratuitement.  Moi je vais pouvoir remplacer les anciennes moustiquaires qui sont trouées et laissent passer les insectes, surtout les moustiques qui nous font tellement souffrir à cause de la malaria».
Les partenaires de l’UNICEF conjuguent tous leurs efforts pour faire reculer la malaria en République Démocratique du Congo et plus particulièrement dans les provinces Orientale et du Maniema. 
 


[PDF]
(PDF documents require Acrobat Reader to view.)

 

 
Search:

 Email this article

unite for children