Informations sur UNICEF RDC

Qu'est-ce qu'un programme de Coopération ?

Principaux domaines d'intervention de l'Unicef

Mission de l'Unicef

Comment l'Unicef s'est-il implanté en RDC ?

Bulletin "Echos du Terrain"

Education, Bulletin d'information

Avis de vacances des postes

 

Consultant(e) International(e) au Programme Protection «Définition des Baselines pour l’évaluation de l’impact de l’approche Communautés Protectrices»

Position n° et lieu d’affectation   :   Kinshasa

Niveau (Equivalent) :   P4

Type de contrat   :   SSA (avec une durée de 11 mois)

Avis de Consultance n°  :   VN-2013-SSA-004

Date de clôture de la publication  :      25 Avril 2013

1. Contexte et justification

Une grande partie de la population de la RDC, notamment les enfants, est confrontée à des vulnérabilités multiples qui les exposent au risque de sombrer dans la pauvreté et une vulnérabilité accrue. Au vu du manque flagrant de mécanismes formels de protection sociale, la population s’appuie sur différents types de mécanismes informels de protection sociale tels que : les activités de solidarité de l’église initiées  en faveur des plus pauvres, la visite des prisons et l’appui aux personnes en conflit avec la loi ou encore les activités génératrices de revenus. Mais ces initiatives non formelles sont généralement inefficaces à cause notamment de la faible implication du gouvernement, de la diversité d’approches, des interventions à court terme et à petite échelle mises en œuvre essentiellement par des ONG et soutenues par des donateurs extérieurs.

Pour faire face à cette fragilité sociale et économique dont sont exposés les enfants et leurs familles, l’UNICEF a appuyé, sous le lead du Ministère des affaires sociales, le   développement depuis  l’année 2011 de l’approche « communautés protectrices », une  approche holistique coordonnée qui privilégie le renforcement d’un système de protection des enfants en mettant la communauté au centre de toute intervention afin d’une part de prévenir toute forme d’abus, violence et exploitation, et d’autre part,  protéger les enfants déjà victimes et les réintégrer dans leurs familles ou communautés d’origine…

De façon spécifique l’approche entend contribuer à :

·         Renforcer l’efficacité des actions en favorisant la synergie et la complémentarité

·         Faciliter une planification globale et concertée des interventions,

·         Rendre disponible à l’échelle Provinciale et territoriale un paquet de services

·         Permettre un suivi/évaluation harmonisé et coordonné par l’Etat et les ONGs des progrès enregistrés en matière de protection des enfants.

Dans le but de mesurer l’impact de cette approche sur le bien-être des enfants en particulier et des communautés en général, il s’avère nécessaire de disposer de lignes directrices, des indications claires et fiables sur ce qui doit fonder l’appréciation, le suivi et l’évaluation  des effets produits/ induits et de l’impact de  cette approche sur les enfants des territoires et communes ciblées.

C’est dans ce cadre que l’UNICEF RDC a décidé de réaliser cette consultation pour établir la situation de base devant faciliter plus tard  l’évaluation de l’impact de l’approche  « Communautés Protectrices » en RDC.

3. Objectifs de la Consultation :

L’objectif général de l’étude est de fournir des données de référence (ou de base) pour mesurer les résultats et l’impact de la mise en œuvre de l’approche << communauté protectrice>> dans les territoires et communes ciblées par le programme appuyé par l’UNICEF. Le Consultant aura pour tâches spécifiques de :

Fournir des informations sur la situation des communautés protectrices dans les territoires et communes cibles

  • Définir/fournir des indicateurs pouvant être utilisés comme données de référence pour  mesurer les produits, les effets et l’impact de l’approche CP (théorie du changement) et pour le suivi et l’évaluation de l’approche Communauté Protectrice
  • Fournir les informations sur le nombre des communautés protectrices engagées activement dans la prévention et la lutte contre les violences, discrimination à l’encontre des enfants et des femmes
  • Réviser/revoir/examiner les outils de suivi et évaluation existants pour identifier les lacunes/gaps et affiner les indicateurs SMART
  • Réviser/réexaminer le cadre logique de l’approche CP avec des données de référence t des cibles
  • Appuyer le travail d’harmonisation des indicateurs clés, en partant de ceux proposés dans l’approche
  • Déterminer/créer les baselines de l’évaluation de l’impact de l’approche Communautés Protectrices
  • Faciliter l’appropriation des baselines créés par les principaux acteurs, notamment au moyen de la formation du personnel de l'UNICEF et des partenaires clés, aussi bien du niveau national que provincial  

 4. Le champ de l’étude

             L’étude portera sur les Provinces de l’Equateur, le Bas Congo, le Katanga et Kinshasa

  • Elle mettra l’accent sur les actions menées /résultats obtenus et  sur les résultats attendus de la mise en œuvre de l’approche de CP ?
  • Elle concernera  un certain nombre de territoires/communes constituant un échantillon représentatif du niveau de mise en œuvre des éléments et de fonctionnalité de ceux ci

 5. Méthodologie

Pour réaliser ces objectifs et répondre aux attentes de ses commanditaires, il est proposé d’utiliser une approche méthodologique comportant trois volets, à savoir :

           Une revue documentaire des archives, rapports, plans de travail ou tout autre document en rapport avec les « Communautés Protectrices ».

  • Le développement d’outil de collecte de données et une enquête de terrain pour la collecte de données quantitatives
  • Les visites sur terrain de sites (territoires et communes) de mise en œuvre de l’approche « Communautés Protectrices  pour des consultations des principaux acteurs et parties prenantes, notamment le personnel de l’UNICEF (Protection et M&E), les comités locaux de coordination, des DIVAS et autres acteurs clés à travers des interviews ou des focus groups.

Les responsabilités du consultant sont :

    Une revue documentaire des archives, rapports, plans de travail ou tout autre document en rapport avec les « Communautés Protectrices ».

  • Le développement complet d’une méthodologie d’étude de base  (sélection de l’échantillon, mode de sélection des territoires et communes, etc..)
  • Le développement d’outils appropriés de collecte de données,
  • Pré-test et révision des outils avant la collecte de données proprement dite
  • Formation des enquêteurs  sur l’utilisation des outils de collecte
  • Etude de terrain dans les sites (territoires et communes de mise en œuvre de l’approche) y compris collecte de données à travers des entretiens et des focus groupes avec les parties prenantes à identifier avec les spécialistes de CP
  • Production d’un rapport provisoire
  • La consultation des principaux acteurs et parties prenantes, notamment le personnel de l’UNICEF (Protection et M&E), les comités locaux de coordination, des DIVAS et autres acteurs clés

6. Résultats attendus

  • Méthodologie pour la conduite de l’étude et un plan de mise en œuvre de l’étude acceptés par l’UNICEF
  • Outils de collecte des données (quantitatives et qualitatives)
  • Rapport sur le travail d’échantillonnage
  • Draft du rapport provisoire, avec des indicateurs clés permettant de mesurer les bénéfices sur les enfants et communautés de la mise en œuvre de l’approche « Communautés Protectrices »
  • Présentation PowerPoint des conclusions
  • Rapport final après intégration des commentaires/observations du bureau

Les dossiers de candidature devront comprendre une lettre de motivation, Un curriculum vitae détaillé, un formulaire P11 dûment complété (en annexe), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées de contact telles que l’adresse physique, les numéros de téléphone fixe et cellulaires, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.

Les dossiers seront adressés au Chargé des Ressources Humaines et envoyés à l’adresse électronique ci-après : kinshasahr@unicef.org ou déposés au Bureau de l’UNICEF Kinshasa/Kintambo, Concession IMMOTEX (ex-UtexAfrica) 372, Avenue Colonel Mondjiba.

SEUL(E)S LES CANDIDAT(E)S RETENU(E)S SERONT CONVOQUE(E)S

Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées.

LES BUREAUX UNICEF SONT « NON FUMEURS »

 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children