Informations sur UNICEF RDC

Qu'est-ce qu'un programme de Coopération ?

Principaux domaines d'intervention de l'Unicef

Mission de l'Unicef

Comment l'Unicef s'est-il implanté en RDC ?

Bulletin "Echos du Terrain"

Education, Bulletin d'information

Avis de vacances des postes

 

Un (e) Consultant(e) pour l’appui logistique pour la mise en œuvre du plan de récupération des enfants non vaccinés et la campagne intégrée en RDC

Type de contrat    : SSA,
Grade      : L3
Lieu d’affectation    : Kinshasa
Durée     :     6 mois
Avis de Vacance n°   : VN/2010/SSA/013
Date de clôture de la publication :  06  Juillet  2010
1. Contexte
La République Démocratique du Congo (RDC), vaste pays au centre de l’Afrique avec une superficie de 2.345.000 Km2 et une population estimée à près de 64 millions d’habitants (PNDS : 2011-2015), est l’un des pays qui a le plus fort taux de mortalité des enfants de moins de cinq ans en Afrique. En effet, environ 502.000 enfants meurent chaque année avant d’avoir leur cinquième anniversaire (EDS-2007).  Les principales causes de ces décès sont les maladies infectieuses dont le paludisme, la rougeole, les maladies diarrhéiques sur un fond de taux de malnutrition élevé. Les problèmes d’accessibilité et d’utilisation des services de santé sont aussi parmi les plus préoccupants.
Face à cette situation sanitaire déplorable et ce défi majeur, le Gouvernement vient d’adopter un plan national de développement sanitaire - PNDS (2011-2015) et de réviser sa Stratégie nationale de renforcement du Secteur Santé (SNRSS) pour un  renforcement de son système de santé. Par ailleurs, il est engagé dans le processus de décentralisation depuis près de 3 ans qui appelle de nouvelles orientations en termes de responsabilité et de gestion dans différents domaines dont celui de la santé.
D’autre part, dans le cadre de l’atteinte  de l’Objectif du Millénaire pour le Développement (OMD4), le Gouvernement  avec ses différents partenaires multiplient les efforts tendant à réduire la mortalité due aux maladies évitables par la vaccination.

Depuis environ dix ans (2000), il n’y a pas eu un inventaire complet et exhaustif du matériel de la chaine du froid et des équipements dans le pays alors que l’introduction de nouveaux vaccins requière de plus en plus un volume de stockage de plus en plus important à tous les niveaux de la pyramide sanitaire.
Au regard à la taille du pays, l’inaccessibilité des infrastructures routières et du nombre élevé des populations cibles, la mise en place des intrants du fait de leur volume et des grandes quantités est un défi constant à relever. Pour cela, il s'avère donc indispensable de faire une analyse du volume du matériel de chaîne du froid additionnel requis pour l’introduction de ces nouveaux vaccins et les moyens de transport disponibles. Les tentatives engagées depuis 2008 pour avoir une mise à jour complète de l’état du matériel et de la chaine du froid dans tout le pays n’ont pas abouti de façon satisfaisante pour de raisons diverses dont la faiblesse en termes de personnel qualifié qu’en nombre suffisant pour apprécier les aspects logistiques requis. Il s’avere aussi necessaire la mise en place d’un système qui permet de suivre en temps reel à plusieurs niveaux (National, Provincial, District et Zone de Santé) la situation des besoins, l’état de fonctionnalité et de la disponibilité) des équipements de chaine du froid et du matériel d’injection.
Du point de vue logistique donc, la RDC est confrontée à un certain nombre des problèmes identifiés comme déterminant majeur du nombre important d’enfants non vaccinés, notamment la rupture des stocks en vaccins, la rupture de stock des seringues et matériel d’injection, le taux de perte élevé des vaccins, l’insuffisance de la capacité de stockage aux niveaux intermédiaire et périphérique, le fonctionnement peu performant des équipements  de chaine du froid au niveau périphérique suite au manque de pétrole et des pièces de rechange, insuffisance de la maintenance de la chaine du froid et des équipements à tous les niveaux, l’absence d’un plan de réhabilitation/renouvellement des équipements du matériel de chaine du froid, la difficulté de livraison des vaccins du niveau provincial vers les zones de santé etc.
La problématique des enfants peu/ou non vaccinés constitue non seulement l’une des priorités majeures du bureau en 2010 mais aussi la première priorité du programme survie. En effet, la récupération des enfants non atteints par la vaccination est prévue dans le PTA 2010 et constitue l’une des activités clefs du projet immunisation pour le renforcement du PEV de routine.
En même temps, avec l’introduction de nouveaux vaccins (pentavalent en 2009 et pneumocoque en 2011), la logistique devient le plus important défi à relever notamment au vu des coûts prohibitifs des couts de transport et des implications techniques pour le développement de la chaine du froid. En effet, la logistique dans l’organisation des campagnes de masse est un volet extrêmement important. En effet, face à la faible capacité logistique au niveau national en termes de moyens de transport et de stockage, la faible accessibilité géographique des provinces et des zones de santé, des dispositions nécessaires doivent être prises à temps pour assurer la mise en place des intrants dans les meilleurs délais. Lors des campagnes précédentes il a été noté non seulement des retards dans la mise en place des intrants mais aussi des écarts entre les besoins exprimés et les quantités mises à la disposition des structures de santé qui ont conduit à de faibles performances.

Aussi, devant la nécessité d’une part de réduire le nombre des enfants non vaccinés en rendant disponible et à temps les intrants à différents niveaux en 2010, et de disposer de ces mêmes intrants en temps et en heure pour une meilleure campagne intégrée d’une part, un consultant international en logistique est requis pour appuyer le MSP et les équipes du bureau UNICEF

2. Tâches principales

Sous la supervision du Spécialiste Chargé de l’Immunisation, le (a) consultant (e) aura à accomplir les taches suivantes :
• Effectuer l’évaluation de la capacité de stockage  (volume) pour l’introduction de nouveaux vaccins (pneumocoque) ;
• Actualiser l’inventaire du matériel de la chaine du froid, des équipements  et des moyens de transport;
• Etablir le plan de réhabilitation/renouvellement dans le pays ;
• Proposer un système/mécanisme pour la mise à jour régulière (ex - mensuelle) de la situation (les besoins, l’état de fonctionnalité et la disponibilité) de la chaine du froid à plusieurs niveaux du système de santé (National, Provincial, District et Zone de Santé);
• Proposer un système/modalité  de distribution optimal et efficiente des intrants à tous les niveaux du système de santé (National, Provincial, District et Zone de Santé);
• Appuyer la sous commission logistique du PEV et la section Supply de l’UNICEF dans l’actualisation des inventaires des matériels de chaine du froid ;
• Superviser la mise en place effective des intrants dans les provinces  et sites de stockage, en apportant son expertise sur le moyen efficace d’éviter les pertes et le  dédoublement des services ;
• Mettre en place un mécanisme de suivi de l’envoie, la réception et la distribution des intrants du niveau central vers le niveau opérationnel ;
• Participer activement dans les réunions de la sous commission logistique du PEV au niveau national, voire au niveau provincial en orientant celle-ci sur les aspects essentiels de la logistique;
• Effectuer des missions de planification et de suivi des activités logistiques dans les provinces en vue des inventaires détaillés des équipements en chaine du froid ;
• Identifier les partenaires potentiels que le programme pourrait utiliser pour assurer le transport et la distribution des intrants dans les provinces;
• Mettre en place un et ou des mécanisme (s) de suivi de fonctionnement des matériels de chaine du froid a différents niveaux de la pyramide sanitaire;
• Participer aux réunions des partenaires impliqués dans la gestion de différents  intrants ;
• Assurer un plan de monitorage de la chaine du froid lors de la campagne de masse et pour atteindre les enfants non atteints ;
• Développer un système et des procédures adaptées au contexte particulier de la logistique du pays (grandes distances, transport aérien prédominant dû à l’absence de routes, sécurité aérienne défectueuse, crise économique globale aérienne en particulier) ;
• Proposer un plan de maintenance logistique du matériel et des équipements adapté pour la RDC ;
• Proposer des orientations d’ordre logistique pour améliorer le fonctionnement de la sous commission logistique si nécessaire ;
• Produire des rapports réguliers en vue de permettre à toutes les composantes de suivre l’évolution des opérations ainsi que le rapport final à la fin de la consultation.

3. Résultats attendus

• L’élaboration d’un plan logistique pour la routine pour réduire le nombre d’enfants peu ou non vaccinés dans le pays ainsi que pour l’introduction de nouveaux vaccins (pneumocoque) -  durée : huit semaines ;
• Le rapport d’inventaire du matériel et des équipements est disponible -  durée : dix semaines ;
• La mise en place de plan de  réhabilitation/renouvellement de la chaine du froid sur toute l’étendue du territoire national, -  durée : quatre semaines ;
• La mise en place d’un système/mécanisme pour la mise à jour régulière (ex - mensuelle) de la situation (les besoins, l’état de fonctionnalité et la disponibilité) de la chaine du froid à plusieurs niveaux du système de santé (National, Provincial, District et Zone de Santé) – durée : une semaine;
• La mise en place d’un système/modalité  de distribution optimal et efficiente des intrants à tous les niveaux du système de santé (National, Provincial, District et Zone de Santé) – durée : une semaine;
• L’élaboration d’un plan logistique pour les AVS 2010 -  durée : trois semaines.

Un plan de travail précis sera élaboré par le consultant précisant les détails de chaque activité et tâches.

4. Qualifications et compétences requises :

• Avoir au moins cinq à huit ans d'expérience en gestion des projets liés à la santé publique, dont au moins 3 ans dans les pays en développement. Avoir également une expérience dans l'élaboration des politiques, la planification stratégique, la gestion de la chaîne de froid, et / ou logistique ;
• Etre titulaire d’un diplôme universitaire supérieur en santé publique ou de logistique santé et l'accent sur la planification stratégique et / ou de l'évaluation
•  Avoir une bonne maitrise de l’outil informatique, notamment des programmes de gestion de bases de données ;
• Avoir une parfaite maitrise de la langue française  (l’anglais serait un atout) ;

Les dossiers de candidature devront comprendre une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, un formulaire P11 dûment complété (en annexe), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées de contact  telles que l’adresse physique, les numéros de téléphone fixe et cellulaires, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.

Les dossiers seront adressés au Chargé des Ressources Humaines et envoyés à l’adresse électronique ci-après : kinshasahr@unicef.org ou déposés au Bureau de l’UNICEF Kinshasa, sis Boulevard du 30 Juin n° 87 à Kinshasa/Gombe ou au bureau provincial de l’UNICEF le plus proche.

N.B : Le formulaire P11 et autres informations sont disponibles sur le site UNICEF RDC (www.unicef.org/drcongo/french/)

SEUL(E)S LES CANDIDAT(E)S RETENU(E)S SERONT CONVOQUE(E)S

Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées.

LES BUREAUX UNICEF SONT « NON FUMEURS »


 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children