Un (e) administrateur (trice) protection

Grade      : NO-B
Position n° et lieu d’affectation :     Lubumbashi
Type de contrat    : Temporary Fixed Term (TFT) avec une durée de 12 mois.
Avis de Vacance n° :   VN/2009/NO/012
Date de clôture de la publication :  17 Juin 2009

Objet du poste, Principales Tâches et Responsabilités

L’Administrateur (trice) sera placé sous la supervision directe de la Spécialiste Protection Zone Sud à Lubumbashi, en collaboration avec le chef de bureau UNICEF Zone Sud et la Chef de la section protection.

L’objectif de ce poste est d’appuyer techniquement la section protection Zone Sud dans la finalisation et la mise en œuvre de sa stratégie de justice pour mineurs, en partenariat avec le gouvernement provincial, les institutions étatiques techniques, ainsi que les différents intervenants en matière de justice pour mineurs.

S’appuyant sur les provisions de la Loi Portant Protection de l’Enfant, l’Administrateur (trice) aura pour tâche principale de coordonner les activités de la section en matière de justice pour mineurs et de protection légale des enfants avec les différents acteurs concernés. Si l’essentiel des activités seront concentrées au Katanga, des missions d’analyse et de documentation seront également étendues au Kasaï Occidental et au Kasaï Oriental.

Les tâches et missions suivantes seront attribuées à l’administrateur (trice) :

Activités zonales :

Analyser le système de justice pour mineurs dans les provinces du Katanga, Kasaï Occidental et Kasaï Oriental : évaluation de la situation des enfants en conflit avec la loi, les enfants victimes de violations et le système de protection judiciaire.
 Appuyer et organiser le renforcement des capacités institutionnelles des opérateurs (étatiques et société civile) intervenant dans le domaine de la justice pour mineurs dans la zone Sud.
Coordonner les activités de vulgarisation de la LPPE dans la Zone Sud.
S’assurer des paraphes et de la distribution des registres de naissance par les procureurs et les Divisions de la Justice
Assurer la participation de l’UNICEF dans les fora de mise en œuvre de l’approche commune des Nations Unies en matière de justice pour mineurs, là où cela est possible.
Si non existants, favoriser la création dans chaque province de cadres de rencontre sur la justice pour mineurs sous le leadership conjoint des Divisions de l’Intérieur et de la Justice.

Activités spécifiques au Katanga :
Travailler en étroite collaboration avec les autorités judicaires, policières, les Divisions techniques provinciales concernées (DIVAS, GFE, DIVIJUSTICE etc. ), les organisations de la société civile et les autres agences du SNU pour la finalisation du document de stratégie de justice pour mineurs au Katanga (2009) puis la mise en application de cette stratégie(2010).
Coordonner la participation de la section au groupe thématique Justice Juvénile au sein du Réseau de Protection de l’Enfant de la province du Katanga.
Assurer le plaidoyer auprès des instances judicaires et gouvernementales de la province pour l’installation du 1er Tribunal pour enfants de la province du Katanga, la mise en place d’une brigade spéciale pour les enfants dans les commissariats, et l’adoption de mesures administratives décentralisées en faveur des enfants.
Développer un système de collecte de données sur les principaux indicateurs de justice pour mineurs.
Appuyer la Division de la Justice dans la mise en place d’une base de données pour les auteurs et les victimes mineures recensées.
Assurer un suivi global et régulier des cas de mineurs en conflit avec la loi et des victimes avec les différents partenaires et appuyer les servies sociaux dans leur mission de réunification familiale et d’assistance aux victimes.
Appuyer les services sociaux dans l’identification des « couples de bonne moralité »et la formation de familles transitoires d’accueil pour les enfants en conflit avec la loi.
En collaboration avec la section centrale à Kinshasa, préparer l’installation d’un comité de médiation dans la province.
En collaboration avec le barreau et les autres intervenants, développer un système harmonisé pour l’assistance judiciaire des mineurs.
En collaboration avec les instances judiciaires et les services sociaux, développer un système effectif de mesures provisoires de garde des enfants et alternatives à l’emprisonnement utilisées en dernier recours.
Organiser avec les autorités policières et judicaires des visites régulières des postes de police et lieux de détention des mineurs.
En collaboration avec les services pénitentiaires et les services sociaux, développer la mise en place d’activités socio-éducatives pour les enfants maintenus en détention.
Renforcer les partenariats avec les media et réseaux de communication œuvrant dans le domaine de la protection de l’enfant
Coordonner le suivi des recommandations formulées par les Hauts magistrats en provenance de Kinshasa (visites de suivi, rapports etc.)

Les résultats/produits suivants seront attendus de l’Administrateur (trice):

Document d’analyse et cartographie du système de justice pour mineurs dans les provinces du Katanga,  Kasaï -Occidental et Kasaï-Oriental : évaluation de la situation des enfants en conflit avec la loi, les enfants victimes de violations et le système de protection judiciaire.
Suivi du plan d’action pour la vulgarisation de la LPPE et le renforcement des capacités des operateurs judiciaires pour la vulgarisation des textes pertinents relatifs à la protection de l’enfant ( LPPE, loi sur les Personnes Vivant avec le VIH/SIDA, Loi sur les Violences Sexuelles) pour le Katanga, le Kasaï -Occidental, Kasaï- Oriental.
Document final de Stratégie de justice pour mineurs au Katanga comprenant les stratégies et actions prioritaires dans les domaines de la police, la justice, l’intérieur et le domaine social
Rapports bimensuels du groupe thématique de justice juvénile Katanga
Base de données sur les principaux indicateurs de justice pour mineurs.
Organisation des visites des commissariats et lieux de détention des mineurs
Organisation des visites de suivi des Hauts Magistrats en provenance de Kinshasa
Mise en place d’un cadre de coordination pour la mise en œuvre de l’approche commune des Nations Unies sous le leadership des Divisions de l’Intérieur et de la Justice en coopération étroite avec les autres institutions du SNU.

Qualifications et compétences requises :
Etre de nationalité congolaise (RDC) ;
Etre titulaire d’un diplôme universitaire en Droit, Sciences Sociales ou dans un domaine équivalent;
Avoir une très bonne connaissance du système judicaire de la RDC et des dispositions relatives à la justice pour mineurs;
Avoir une expérience professionnelle d’au moins 4 ans dans le domaine de la protection des droits de l’enfant;
Posséder de très bonnes capacités d’analyse, de planification et d’expression orale et écrite, de négociation et de plaidoyer;
Etre capable travailler de manière indépendante et d’obtenir des résultats de qualité;
Etre capable d’entretenir des relations de travail effectives et harmonieuses dans un esprit d’équipe tant avec les partenaires de l’organisation qu’avec ses collègues de travail;
Capacité de travailler dans un environnement international et multiculturel ;
Avoir de bonnes connaissances du français et des notions pratiques d’anglais ;
Avoir la maîtrise des logiciels de gestion de base (Windows, Excel, Word) ;
Avoir la capacité d’exprimer concepts et idées de manière claire et concise tant par écrit qu’oralement.

Les dossiers de candidature devront comprendre une lettre de motivation, un curriculum vitae détaillé, un formulaire P11 dûment complété (en annexe), les photocopies des diplômes et attestations des services rendus, les coordonnées de contact  telles que l’adresse physique, les numéros de téléphone fixe et cellulaires, les références et tout autre document renseignant sur la carrière du candidat.

Les dossiers seront adressés au Chargé des Ressources Humaines et envoyés à l’adresse électronique ci-après : kinshasahr@unicef.org ou déposés au Bureau de l’UNICEF Kinshasa, sis Boulevard du 30 Juin n° 87 à Kinshasa/Gombe ou au bureau provincial de l’UNICEF le plus proche.

SEUL(E)S LES CANDIDAT(E)S RETENU(E)S SERONT CONVOQUE(E)S

 

 

Español Français