Discours

SIGNATURE DU PROTOCOLE D'ACCORD ENTRE LE JAPON ET L'UNICEF POUR LA LUTTE CONTRE LES MALADIES INFECTIEUSES EN RDC

KINSHASA, LE 04 juin 2007

Excellence Monsieur le Ministre de la Santé, Excellence Monsieur l’Ambassadeur du Japon en République Démocratique du Congo,

Monsieur le Secrétaire Général de la Santé, Mesdames, Messieurs les Représentants des agences membres du Comité de Coordination Inter agence,

C’est pour moi un réel plaisir de prendre la parole à l’occasion de la signature du Protocole d’accord entre le Gouvernement du Japon et l’UNICEF en appui à la lutte contre les maladies infectieuses en République Démocratique du Congo.

Ce Protocole d’accord d’un montant de 151 millions de Yens, soit environ 1,3 millions de dollars américains, est une contribution du Gouvernement du Japon  en faveur de la lutte contre la poliomyélite et le paludisme en RDC. Ils serviront à l’achat de 5 millions de doses de vaccin polio oral et de 90.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide.  

Permettez moi tout d’abord, Excellence Monsieur l’ambassadeur, de saisir l’occasion de cette cérémonie pour renouveler encore une fois, au nom de l’UNICEF, toute notre gratitude envers le Gouvernement du Japon, pour son engagement soutenu en faveur de l’amélioration de la situation des enfants et des femmes dans le monde.

En effet, Il m’est agréable de rappeler que l’engagement du Gouvernement et du peuple du Japon pour la cause de l’enfance en RDC est tout à fait exemplaire. En effet, de 2001 à 2006, le Gouvernement du Japon a accordé à l’UNICEF plus de 20 millions de dollars américains en appui au Programme Elargi de Vaccination dans ses composantes Eradication de la Poliomyélite et Contrôle de la Rougeole, en plus de 20 millions de dollars accordés dans le cadre du programme « Peace Building ».

Depuis l’année dernière, le gouvernement de la RDC a initié, avec l’appui de ses partenaires dont UNICEF, de campagnes de masse novatrices combinant plusieurs interventions à haut impact sur la survie de l’enfant en vue d’accélérer la réduction de la mortalité infantile et contribuer ainsi à l’atteinte des Objectifs du Développement du Millénaire (ODM).  

En septembre de cette année, une campagne analogue intégrant la vaccination contre la rougeole, la distribution à large échelle des moustiquaires imprégnées d’insecticide , la supplémentation en vitamine A et le déparasitage  au mebendazole sera organisée dans 4 provinces, à savoir  le Katanga, le Kasaï Occidental, le Sud-Kivu et le Maniema. Elle  ciblera plus de 3.8 millions d’enfants de 6 mois à 5 ans.

 Ainsi, les fonds que le Gouvernement du Japon vient de mettre à la disposition de l’UNICEF permettront notamment d’acheter et d’acheminer au SUD-KIVU, 90.000 moustiquaires imprégnées d’insecticide dans le cadre de cette campagne. Ces moustiquaires seront en complément aux  440.000 autres mobilisées par l’UNICEF à travers l’USAID.

Quant aux 5 millions de doses de vaccin polio oral, elles seront utilisées lors de la campagne de vaccination contre la polio prévue  en juin et juillet  prochains dans 31 zones de santé de l’Equateur et des provinces frontalières avec l’Angola. Elles seront organisées en synchronisation avec l’Angola et la Namibie. 

En effet, après près de 5 ans d’interruption de la circulation du poliovirus sauvage grâce aux efforts conjugués du gouvernement et de la population congolaises ainsi que de ses partenaires, le pays fait à nouveau face à une recrudescence de cas de poliomyélite. Depuis janvier 2007, 12 (douze) cas ont déjà été détectés. En 2006, le nombre de cas détectés s’élevait à 13 (treize).

Cela doit nous interpeller tous et nous inciter à plus d’efforts si nous voulons que cette maladie soit définitivement éradiquée de la RDC et du monde.

Pour terminer, je voudrais réitérer mes remerciements au Gouvernement du Japon pour le soutien qu’il ne cesse d’apporter aux enfants et aux femmes de la République Démocratique du Congo à travers l’UNICEF.

Je vous remercie.

 

 

 

Español Français