Lutte contre le VIH/Sida

Programme : Lutte contre le VIH / SIDA

 

Programme : Lutte contre le VIH / SIDA

© UNICEF/Djibouti/ Pirozzi/297.JPG

CONTEXTE

En République de Djibouti, la cohorte des enfants, des adolescents et des jeunes de moins de 25 ans représente plus de 50 % de la population. Malgré l’entrée en vigueur  de la loi de 2001 rendant l’école obligatoire jusqu’à 16 ans, les adolescents de 13 à 18 ans sont majoritairement déscolarisés avec un pourcentage de 59 % des non inscrits dans les établissements scolaires du secondaire.
A Djibouti, les opportunités d’éducation non formelle restent très marginales. Aussi, beaucoup de jeunes de 18 à 24 ans se retrouvent avec des compétences minimales pour pouvoir prétendre à des emplois spécialisés, et représentent de fait une part importante des chômeurs, notamment en zone urbaine. En zone rurale où vit près de 20 % de la population djiboutienne, les adolescents et les jeunes demeurent dans une situation assez proche de leurs congénères des villes.
Ayant de faibles opportunités d’accès aux activités culturelles et de loisirs, trouvant difficilement un emploi, bénéficiant très peu de formations adéquates, beaucoup de ces adolescents et jeunes déscolarisés sont exposés relativement tôt aux risques liés notamment à la consommation de khat, de l’alcool et autres drogues ainsi que le VIH/Sida et les infections sexuellement transmissibles. Les premiers rapports sexuels débutent à 16 ans et 17 ans respectivement chez les garçons et les filles. Seuls 44 % des 13 à 24 ans déclarent utiliser le préservatif lors du premier rapport sexuel.
Avec un taux de séroprévalence de 2,9% parmi la population générale,  Djibouti constitue l’un des deux pays de la région du Moyen Orient et Afrique du Nord (MENA) classés au stade d’épidémie généralisée.
A Djibouti, les jeunes adultes (15 à 34 ans) sont la couche de population la plus touchée par le VIH (soit 6%). Ceci est d’autant plus préoccupant qu’une étude conduite en 2006 auprès des adolescents et jeunes (15 à 24 ans), mettait encore en évidence les faits notoires d’insuffisances alarmantes en matière de connaissances et de pratiques positives devant les protéger contre la propagation du sida.


ACTION

L'UNICEF à Djibouti s'efforce d’apporter sa contribution à la réponse nationale de lutte contre le VIH/Sida dans le cadre de la prévention auprès du groupe d’âge des adolescents et des jeunes (13 à 24 ans) à travers les actions suivantes :
• En appuyant la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse avec la participation des adolescents et des jeunes et en renforçant l’émergence et le développement des organisations de jeunesses, notamment par la réalisation des activités sociales, sportives et culturelles.
• En soutenant auprès des préadolescents, des adolescents et des jeunes dans et en dehors des structures éducatives, le renforcement des compétences de vie courante (ou Lifeskills) destinées à développer chez eux des aptitudes psychosociales nécessaires pour se protéger contre les drogues et le VIH/Sida.
• En appuyant l’amélioration de l’accès aux services sociaux de base adaptés aux besoins des adolescents et des jeunes, entre autres en facilitant le conseil, l’orientation et la promotion du dépistage anonyme et volontaire du sida.


IMPACT

L’UNICEF vise par ce programme de lutte contre le VIH/Sida à Djibouti à apporter une aide au gouvernement pour réduire la propagation de la maladie, stopper et inverser la tendance actuelle chez les adolescents et les jeunes. En outre, ce programme entend aussi contribuer à la participation, l’épanouissement et le développement de la jeunesse
• Entre 2008 et 2012, les actions entreprises pour améliorer l’accès aux services sociaux de bases, le renforcement des compétences psychosociales des adolescents et des jeunes contribuent progressivement à stabiliser le taux de séroprévalence parmi les adolescents et les jeunes et à commencer à inverser la tendance de 2008.
• Entre 2008 et 2012, les actions entreprises pour renforcer la mise en œuvre de la politique de jeunesse, le développement des organisations de jeunesses ont contribué à mettre en place des cadres institutionnel et associatif et des mécanismes adéquats de développement et de leadership des adolescents et des jeunes.

 

 

 
Search:

unite for children