Les partenaires

Nos partenaires

 

Partenaires Education de base et Egalite des genres

Le Ministère de l’enseignement primaire et Secondaire, chargée de l'alphabétisation est le principal partenaire de mise en œuvre de cette composante, les autres partenaires impliqués dans sa mise en œuvre comprennent l’UNESCO, l’Agence française de développement (AFD) et la Banque mondiale (BM), pour appuyer le gouvernement dans quatre axes principaux :
• l’élaboration et la mise en œuvre d’une politique sectorielle donnant une large place aux plus vulnérables, avec la définition de stratégies appropriées concernant notamment la gratuité effective de l’enseignement, l’amélioration de la qualité des apprentissages et l’éveil du jeune enfant ;
• l’offre d’un paquet de services éducatifs essentiels sous la forme d’une scolarisation primaire universelle ;
• la promotion d’écoles amies des enfants et des filles à travers la réduction des barrières culturelles et de genre, ainsi qu’une offre de commodités essentielles dans les établissements scolaires : kits scolaires et autres matériels pédagogiques, latrines et adduction d’eau ; et
• la promotion des pratiques essentielles dans les domaines de l’hygiène, la prévention du VIH/SIDA et l’éducation parentale.

En appui à la mise en œuvre des effets recherchés par l’UNDAF et conformément aux recommandations de la réforme des Nations Unies, l’UNICEF entend renforcer la collaboration et les partenariats stratégiques avec les services du Gouvernement, la société civile, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, le secteur privé et les agences, fonds et organisations du SNU. En particulier, des alliances stratégiques seront construites et/ ou renforcées avec :
- Les services centraux et déconcentrés du Gouvernement autour de l’élaboration et de la mise en œuvre des politiques et principaux programmes nationaux.
L’Assemblée nationale ainsi que le pouvoir judiciaire (y compris le Parlement des enfants) et l’Association des Parlementaires africains pour l’éducation/section Congo pour le renforcement du cadre législatif et son application ainsi que pour une augmentation et un meilleur ciblage des allocations budgétaires en faveur des enfants.
- Le mouvement associatif, les organisations communautaires de base, les associations de parents, les ONG nationales et internationales oeuvrant dans le secteur de l’éducation, les groupements de femmes et de jeunes ainsi que les médias communautaires au niveau local, surtout dans les zones de démonstration.
- Les partenaires au développement, dans des domaines tels que la politique sectorielle de l’éducation, la gratuité, la scolarisation des filles et des enfants autochtones, le paquet éducatif essentiel (AFD, Banque Mondiale, PAM, PNUD, UNESCO, UNFPA, UE).
- Le secteur privé pour le renforcement du plaidoyer et la mobilisation des ressources.

 

 
Search:

 Email this article

unite for children