Survie et developpement du jeune enfant

Survie et développement de l'enfant

 

Survie et développement de l'enfant

© Unicef Congo/2010/Ouenabio

Problèmes:

Chaque année, plus de 108 000 enfants meurent avant l’âge de cinq ans.  Ces décès sont imputables à 5 principales causes : Le paludisme, les infections respiratoires, la diarrhée et les complications périnatales sont responsables de près de 75% ou 80 000 décès. Le VIH/SIDA, la malnutrition, la mauvaise hygiène et le manque d’accès à des installations sanitaires salubres et à l’eau potable contribuent à 50% de ces décès.


 Ces maladies sont pourtant évitables et des interventions simples, efficaces et peu onéreuses existent. Ainsi, une bonne utilisation des moustiquaires imprégnées d’insecticide permettrait d’éviter autour de 7000 décès chaque année, alors que 13% des décès infantiles peuvent être évités par un allaitement maternel exclusif au sein. Malheureusement, les services de santé sont déficients, les commodités essentielles ne sont pas toujours disponibles, et les pratiques essentielles pour une bonne santé sont peu connues des populations.


Bien que de nombreuses femmes enceintes reçoivent des soins prénataux (88%) et  sont assistées par un professionnel de la santé au moment de l’accouchement (86,2%), le taux de mortalité maternelle reste élevé à cause de la mauvaise qualité des soins obstétricaux et la manque d’accès aux médicaments essentiels.

Malgré l’amélioration de l’accès à l’eau potable au cours des dernières années (de 58% en 2004 à 68% en 2006), seuls 28% des ménages vivant en zone rurale ont accès à l’eau potable. La situation est encore pire en ce qui concerne l’accès aux latrines améliorées  avec 20% sans eau potable ou installations sanitaires salubres, le développement durable est impossible.

Action :

L’UNICEF soutient la mise en œuvre à l’échelle nationale d’interventions à haut impact  et à faible coût.
L’un des aspects essentiels de l’appui de l’UNICEF est d’améliorer la couverture sanitaire des  communautés enclavées en soutenant le gouvernement dans l’approvisionnement en produits de base tels que vaccins, moustiquaires, SRO et autres médicaments essentiels et en assurant leur disponibilité à des prix accessibles à tous. Ces services auprès des communautés s’accompagnent de programmes pour éduquer  les femmes enceintes, les jeunes parents et les familles aux pratiques essentielles pour une meilleure santé.
L’UNICEF s’assure, en partenariat avec d’autres intervenants, que l’accent soit mis sur l’amélioration de la couverture sanitaire des populations  en particulier à travers l’organisation des activités à assise communautaire tels que les semaines de santé de la mère et l’enfant  et la mise en œuvre d’un paquet d’interventions essentielles, telles que la vaccination, la consultation prénatale ou la prise en charge intégrée de l’enfant.

L’UNICEF assure la distribution de produits essentiels à travers des actions d’appui au gouvernement (vaccins, médicaments, moustiquaires) ou de marketing social (sel iodé, farine enrichie…)

Résultats :

- Augmentation de la couverture en interventions essentielles : MII : 74% ; vaccination contre la rougeole : 67% ; DTC3 : 82% ; vitamine A et déparasitage intestinal : 96%
- Initiation par le gouvernement d’une politique de gratuité des mesures de   prévention et traitement du paludisme pour les femmes enceintes et les enfants, ainsi que pour le VIH/SIDA
- Développement d’un programme intégrée de développement des services de santé, (SWAP) avec tous les partenaires  pour la mobilisation de  ressources plus importantes pour la survie  de la mère et de l’enfant
- Initiative de « Gestes qui sauvent  », qui améliorera les  connaissances à travers le pays d’environ 400.000 femmes sur les pratiques essentielles.
- Réalisation d’un plan d’investissement en vue d’un plaidoyer pour la gratuité des soins materno-infantiles.


 

 

 
Search:

 Email this article

unite for children