Histoires vécues

Histoires vécues

 

Vaccination contre la méningite A : une forte participation communautaire

© UNICEF/Burkina Faso/2010/Konaté B.
Une longue file d'attente pour recevoir le nouveau vaccin contre la méningite

Par Boureima Konaté

Les villages de Dègue Dègue et Nofesso sont situés dans la région des cascades à une  soixantaine de km à l’est de Banfora pour le premier et  au sud pour le second.

En ce jour 06 décembre 2010, c’est l’effervescence au centre de santé ou les populations et familles se sont rendues massivement pour se faire vacciner.

Le vaccin MenAfriVac est efficace, protège pendant 10 ans et concerne les personnes de 1 à 29 ans. Ce message fort a convaincu les populations qui n’ont ménagé aucun effort pour se faire vacciner.

Mamina,  une femme de 37ans du village de Dègue Dègue s’est présentée au centre de santé avec ses deux enfants âgés de 7 mois et 3 ans. Elle est bien consciente que c’est un seul enfant qui est vacciné. «  Binta a été vaccinée et je suis très heureuse. La méningite est une maladie grave qui tue.  Avec ce vaccin,  mon enfant est protégé pendant 10 ans. Dieu merci ».

Il faut comprendre la réaction de Mamina qui a été témoin d’une situation malheureuse. Triste et  choquée, elle rappelle l’histoire de son voisin de 21 ans qui est  mort de méningite il  y a 2 ans. Elle en a été terriblement marquée. Mamina nous informe que ces deux  grands enfants (8 et 10 ans) ont été vaccinés à l’école. Elle poursuit « vu mon âge, je ne suis pas concernée par cette campagne de vaccination. Mais ce n’est pas grave car le plus important est que mes enfants ont été tous vaccinés. Je remercie Dieu ».

© UNICEF/Burkina Faso/2010/Konaté B.
Sambo tenant dans les bras un de ses enfants qui vient d'être vacciné

Quant à Sambo, un homme de 27 ans du village de Nofesso, près de la frontière ivoirienne était entouré de ses femmes et  enfants, tous en âge de recevoir le vaccin MenAfriVac. «  Je connais la méningite qui est une maladie  mortelle. Le vaccin est le seul moyen pour se protéger. Nous avons tous été vaccinés à savoir mes deux femmes, mes  4 enfants  et moi-même. Ma famille est à l’abri de la méningite ».

Sambo  reconnaît que cette campagne de vaccination est une chance pour tout son village. En effet la population s’est mobilisée en se faisant vacciner contre la méningite A. «  Ce vaccin  qui protège pendant 10 ans est efficace et gratuit » déclare- t-il.

 

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children