Protection de l’enfant

Bref aperçu

L'Unicef à l'action

Histoire vécue

 

L'Unicef à l'action

© Unicef Burina Faso/2006/Tarpilga C.
Agir sans relâche pour une meilleure protection des enfants

Un partenariat efficace pour la protection de l’enfant

Les enfants ont droit à un environnement qui garantisse leur protection contre la violence sous toutes ses formes. L’UNICEF s’investit à favoriser l’émergence d’un environnement propice au plein épanouissement des enfants dans le strict respect de leurs droits.
Cet objectif ne peut se réaliser qu’à travers l’engagement de tous les partenaires pour la promotion des droits de l’enfant. Cela nécessite l’implication entière du gouvernement, et ainsi, la première tâche consistera à travailler la main dans la main avec les autres partenaires pour inciter les leaders politiques à mobiliser des ressources pour :
- appliquer la Convention relative aux Droits de l’Enfant (CDE)
- offrir une protection spéciale aux enfants les plus vulnérables
- réduire les inégalités de genre et de sexe
- contribuer à assurer un développement humain durable et à atteindre les objectifs du millénaire pour le développement

En reconnaissant le rôle et la place centrale de la Convention relative aux Droits de l’Enfants et des autres textes juridiques dans la lutte pour la protection de l’enfant (Convention sur l’Elimination de toutes les formes de Discrimination à l'égard des Femmes, la Charte Africaine des Droits et du Bien-être de l’Enfant et le Code des Personnes et de la Famille), l’UNICEF organise des sessions de formation sur ces conventions pour informer et sensibiliser les familles et les communautés.

. Des résultants probants

La mise en œuvre de ces actions a permis de réaliser des progrès importants dans la lutte pour la protection des enfants

  • L’enregistrement des naissances

Beaucoup d’enregistrements de naissance ont été effectués au cours de l’année 2006 : 210987 jugements supplétifs d’actes de naissance, (dont 101 772 avec le soutien du programme). L’UNICEF a soutenu la politique nationale de développement et la planification et se place à l’avant-garde des efforts déployés pour le plaidoyer.

  • La lutte contre la traite et les pires formes de travail des enfants

- 555 enfants ont été interceptés et retournés en famille dont 124 victimes de traite transfrontalière et 431 victimes de traite interne (412 garçons et 143 filles).
- 5 réseaux de trafiquants d’enfants ont été identifiés et démantelés et 13 trafiquants d’enfants ont été arrêtés.
- 196 enfants ont été placés soit dans des ateliers d’apprentissage, en mécanique, couture, soudure, et ceux en âge de scolarisation ou à re-scolariser ont repris le chemin de l’école.
- 36 filles victimes de trafic dans l’une des deux provinces les plus pourvoyeuses de main d’œuvre enfantines du pays ont été réhabilitées et rendues à leurs familles respectives.
- 50 enfants orpailleurs – travaillant sur les sites aurifères du Sahel- en ont été retirés, réhabilités, réinsérés et ont bénéficié de l’éducation non formelle et de formation professionnelle en accord avec leurs parents et avec le soutien des autorités.

  • L’appui à la décentralisation

Le gouvernement s’est engagé dans un processus visant à doter de pouvoirs et de ressources les collectivités locales.
L’appui à la décentralisation dans les 3 communes-test a permis l’amélioration du niveau de vie des femmes et des enfants avec davantage d’accès aux services sociaux de base. Grâce à ces résultats positifs, d’autres partenaires se sont positionnés dans d’autres communes pour en soutenir le développement
Au niveau national, le programme a contribué au renforcement de capacité, à l’élaboration d’un guide sur les droits des femmes et à la réforme législative, y compris l’idée de l’établissement gratuit des actes de naissance par le gouvernement.

 

 

 

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children