Centre média

Presse

Photo reportages

Vidéos

Contacts pour information

 

Le Représentant de l'UNICEF en visite au Centre-Nord

© UNICEF Burkina Faso/2013/Sanogo.M
Une école sous paillotte dans la Région du Centre-Nord au Burkina Faso. Elle traduit les difficiles conditions d’apprentissage pour les enfants.

Le concept « école de qualité amie des enfants (EQAmE)  » est en  pleine expansion au Burkina. Cette dynamique qui vise l’amélioration de la vie globale  à l’école constitue un tournant décisif dans le développement de l’éducation au bénéfice des enfants,  de la société et de l’Etat.

C’est dans ce cadre  que Monsieur Aboubacry  Tall, Représentant de l’UNICEF a effectué une visite  du 28 février au 1er mars 2013 dans la province du Namentenga. Il s’agissait de visiter  quelques écoles en construction en vue de mesurer les conditions d’évolution des travaux.

Cette mission a été organisée par l’UNICEF et le ministère de l’éducation nationale. Le Représentant était accompagné de Bernadin Bationo, Administrateur du programme Education et de Moumouni Sanogo, chef du programme Communication.  Du coté du Ministère,  Mme le Ministre était représentée  par Monsieur  Paul  Yombo,  Directeur des études et de la planification avec la participation des cadres du projet ES/CEBNF, et  de la Directrice régionale de l’éducation nationale du Centre-Nord.

Mme Mariam Diallo Zorome, Gouverneur de la région du Centre-Nord  était présente.

Le Représentant de l’UNICEF s’est rendu sur quatre sites dans les villages de Orere, Moimbin, Toguina, Ouroubadare. Ces chantiers avaient connu des retards de finition dus généralement à l’hivernage et à diverses contraintes pratiques.

Dans la plupart de ces villages, les élèves prennent les cours sous des paillottes  à même le sol.  Ces conditions extrêmement difficiles et pénibles ne permettent pas un développement harmonieux de l’éducation des enfants.  C’est le sens de   l’appui de l’UNICEF en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale à travers la construction des  EQAmE.

Le Représentant  de l’UNICEF s’est déclaré globalement satisfait car les travaux de construction  de ces quatre écoles sont au tour de 80 à 90%.  Il a exhorté les responsables des entreprises à redoubler d’efforts en vue de  la finition définitive des chantiers.

Dans un mois,  les élèves pourront intégrer les nouvelles  écoles construites avec toutes les commodités (latrines, lave mains, forage, table bancs..).

Dans son  intervention, Mme le Gouverneur a remercié l’UNICEF pour ce geste déterminant dans le renforcement de l’éducation.  Elle a lancé un message à l’endroit des parents, des enfants  des  enseignants pour un bon usage de ces infrastructures.  

 Cette visite  de terrain a été marquée  par une  grande  mobilisation communautaire.  Le Représentant de l’UNICEF a particulièrement félicité les parents d’élèves, les  élus locaux,  les chefs coutumiers et religieux pour leur engagement en faveur de l’éducation.   Un véritable  consensus s’est dégagé au tour de l’utilité et  du  sens de l’école au niveau des  villages. «Avec  l’éducation,  nous sortons de l’obscurité pour accéder à  la lumière» a  déclaré  le porte-parole de la communauté éducative du village de  Ouroubadare.

Ces différents  interlocuteurs ont témoigné leur reconnaissance et gratitude  à l’UNICEF tout en exprimant leur détermination à soutenir l’école dans le village.

Toutefois, le problème de logements des enseignants  constitue des préoccupations.  Ce qui a été évoqué  à  maintes reprises par les associations des parents d’élèves. Pour le moment le village s’organise pour faire face à  cette situation.   En témoigne l’intervention du président de  l’association des parents d’élèves  du village de Toguina : «  j’ai  pris la maison de  mon épouse pour remettre au maitre de l’école ».

© UNICEF Burkina Faso/2013/Sanogo.M
De nouvelles salles de classe en voie de finition. Les élèves quitteront bientôt la classe sous paillote pour ce nouveau bâtiment.

Dans cette dynamique de l’école de qualité amie des enfants,  l’appui  de l’UNICEF  se traduit par la construction de 23 écoles  en 2012 et 29 écoles en 2013.

Par ailleurs  le Représentant de l’UNICEF a visité le foyer des jeunes filles Zelie Martin   de Kaya.  Cette structure de la paroisse de la cathédrale  héberge des filles  pour faciliter leur scolarisation. En effet, la question de logements  constitue des difficultés pour le bon déroulement de la scolarité des filles. Les filles arrivées des villages pour poursuivre leurs  études au post primaire sont  souvent confrontées  à  d’énormes problèmes (viols, grossesses, avortements). Malgré la baisse  des frais d’inscription  de 100 000 à 40 000 CFA, l’accès à ce foyer demeure limité compte tenu des  faibles moyens  des familles. En conséquence, ce centre est sous exploité  avec 13 filles pour 60 places.

L’ONG  Hunger Project a reçu la visite du Représentant. Cette  structure américaine basée à Yalgo travaille dans le domaine de la sécurité alimentaire avec un focus sur la participation communautaire. Le Représentant a pu visiter le centre d’éveil pour les  petits enfants, la banque de céréales chargée de vendre à prix social les céréales à la communauté, et la caisse communautaire qui octroie des crédits.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children