Centre média

Presse

Photo reportages

Vidéos

Contacts pour information

 

Lancement du 4è passage des Journées nationales de vaccination contre la polio

© OMS Burkina Faso/2011/Barry
Pour M. Adama Traoré, Ministre le de la Santé, l’objectif est : 0 cas de polio au Burkina Faso

Ouagadougou, 4 juillet 2001 : Le lancement des journées nationales de vaccination s’est tenu le 1er juillet 2011 à Sabou dans la région du centre ouest.

La cérémonie marquée par des visites de terrain a été présidée par le Ministre de la santé M. Adama Traoré. On notait la présence de M. Lamine Laurent Traoré, Secrétaire général de la région Représentant le Gouverneur, Mme Djamila Cabral, Représentante de l’OMS, M. Maurice Hours, Chef de la section santé, Représentant l’UNICEF, M. Souleymane Sanou, Secrétaire général du Ministère de la santé,  plusieurs autorités administratives, Directeurs et chefs de service et la communauté.

Les présentes journées de vaccination fixées du 1er au 4 juillet 2011 sur toute l’étendue du territoire concernent les enfants de 0 à 5 ans. De plus une capsule pour les enfants de 6 mois à  5 ans est distribuée de même qu’un comprimé de déparasitant pour les enfants de 1 à 5 ans.

Des visites ont été effectuées dans les CSPS de Nariou et de Sabou. De manière globale,  les dispositifs d’organisation  sont bien établis pour garantir le succès de la vaccination.  Des équipes de vaccinateurs ont été vus à l’œuvre dans leur travail de porte à porte.

Des échanges et dialogues se sont engagés entre les visiteurs et les responsables des CSPS quant à l’état de la situation.

Il faut noter qu’il y a une forte mobilisation de la communauté et des familles en faveur de la vaccination. En effet, les CSPS ont mis en œuvre un plan de communication  basé sur les actions de divers canaux médiatiques et interpersonnels (radio locales, crieurs publics, associations féminines, Chefs religieux/ traditionnels et leaders communautaires). Ce qui a contribué  à créer une forte demande en terme de nombre important d’enfants à vacciner.

M. le ministre a félicité le personnel de la santé pour le travail abattu tout en  les exhortant à redoubler d’efforts. Il a particulièrement remercié les partenaires tels que l’OMS, l’UNICEF, CDC Atlanta pour leur soutien actif.
M. le ministre a lancé un appel à tous pour l’atteinte de l’objectif primordial à savoir : 0 cas de polio au Burkina.

© OMS Burkina Faso/2011/Barry
Une équipe de vaccinateurs prête à s'engager sur le terrain

Les Responsables de L’OMS et de l’UNICEF lors d’interviews ont réaffirmé l’engagement  de  leur organisations à soutenir le gouvernement dans ses actions en faveur de la santé des enfants au Burkina Faso.

L’Unicef s’est fortement engagé dans la présente campagne  avec des vaccins d’une valeur de 900 000 dollars à travers la fondation Bill et Melinda Gate, de la vitamine A (80 000 dollars) grâce à des fonds canadiens et du  déparasitant (40 000 dollars) sur fonds propres. En outre l’UNICEF a contribué à hauteur de 79 404 818 FCFA pour les coûts liés aux activités de communication dans les 13 Régions Sanitaires du pays.
Quant à l’OMS, elle a assuré le reste des  coûts opérationnels.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children