Education

Bref aperçu

L'Unicef à l'action

Histoire vécue

 

Bref aperçu

© Unicef Burkina Faso/2001/Congo E.
Le plaisir d'apprendre

Relever le taux de scolarisation au Burkina Faso

Le Burkina Faso est l’un des pays où les taux de scolarisation et d’alphabétisation sont encore les plus faibles au monde. Néanmoins des progrès significatifs ont été réalisés au cours des cinq dernières années. Le taux de scolarisation brut a augmenté de 15% et aujourd’hui 60,1% d’enfants en âge de scolarisation fréquentent l’école contre 45% entre 2001 et 2002. Le taux d’alphabétisation a augmenté de 30% en 2001 à 32,5% en 2005 (source : DEP-MEBA, aide mémoire, 8è mission conjointe). Cependant, la situation générale de l’éducation demeure toujours une grande préoccupation.

Ce système éducatif se caractérise en outre par des disparités géographiques tant en termes de taux de scolarisation, qu’en termes de couverture en infrastructures scolaires. Il existe également des disparités relatives au genre (65.7% de taux de scolarisation pour les garçons, contre 54.5% pour les filles). Les taux de redoublements et d’abandon sont aussi élevés. La situation du préscolaire n’est guère plus reluisante avec seulement un taux de 1.17% de pré scolarisation en 2005.

Le gouvernement du Burkina Faso, avec l’appui de ses partenaires au développement, a entrepris de grandes innovations en matière d’éducation, aussi bien au niveau de la petite enfance, que de  l’éducation de base avec une attention particulière sur l’éducation non formelle et l’éducation des filles. Le gouvernement a, en effet, élaboré le Plan Décennal de Développement de l’Education de Base (PDDEB) et la Politique Nationale du Développement Intégré de la Petite Enfance (PNDIPE) et se fixe pour objectifs d’accroître le taux de scolarisation à 70% à l’horizon 2010 et à atteindre une éducation de qualité pour tous les enfants en 2015.

 

 
Recherche:

 Envoyez cet article

unite for children