Activités

Le Programme de Coopération

Les domaines d'intervention

 

Historique de l'UNICEF en Algérie

L’UNICEF en Algérie : Une Histoire Riche
La présence de l'Unicef en Algérie remonte aux premiers jours de l’indépendance du pays, en juillet 1962. Durant la période 1962-1970, l'apport de l'Unicef a été essentiellement matériel, car il fallait répondre à une situation d'urgence.
A partir de 1970, l'action de l'Unicef a été conçue de manière à prendre en compte l'évolution rapide de la situation dans tous les domaines de la vie nationale. En particulier et jusqu'en 1985, la contribution de l'Unicef a été consacrée à soutenir les efforts de l’Algérie pour la survie de la mère et de l’enfant et a leurs protection, au développement et à l'entretien des ressources en eau potable, à la formation d'intervenants en nutrition et en techniques alimentaires ainsi qu'à la production d'aliments protéinés de sevrage.
L'année 1984 a été à plusieurs égards importants pour la coopération entre l'Algérie et l'Unicef. En effet, le Gouvernement a adopté en Conseil des Ministres le Programme national de lutte contre la mortalité infantile. C'est ainsi que le Gouvernement et l'Unicef ont établi un programme d'action pour la période 1986-1990 ayant pour objectif précis de ramener le taux de mortalité infantile à 50 pour 1000 naissances.
Ce programme ambitieux s'articulait autour de projets importants dont ceux relatifs à la vaccination et à la lutte contre les maladies diarrhéiques. Dans ce cadre, l'Unicef a contribué à l'amélioration de la chaîne de froid et à l'équipement intégral d'une unité de production de sels de réhydratation.
La période 1991-1995 a vu l'identification comme axes de coopération des domaines de la santé, de l’éducation, des enfants vivant dans des conditions difficiles et de la communication sociale et du plaidoyer pour les droits des enfants. Chaque domaine s'est articulé autour de plusieurs projets auxquels l'Unicef a apporté un soutien matériel, financier et technique.
Le programme de coopération de courte durée 1996-1997 a été, quant à lui, conçu pour sauvegarder les acquis obtenus, notamment dans les domaines de l'Education et de la Santé. Les stratégies retenues alors visaient un renforcement des capacités des institutions et organismes impliqués dans le programme de coopération aux niveaux national et local ainsi que la mobilisation des décideurs et de la population en général pour en obtenir un plus grand engagement en faveur des enfants et des femmes, dans la foulée de la ratification, par l'Algérie, de la Convention relative aux Droits de l'Enfant en 1992 et de son adhésion à la Convention pour l'Elimination de toutes formes de Discrimination à l'égard de la Femme en 1996.
En ce qui concerne le Programme 1998-2000, prolongé pour l'année 2001, il faut dire qu'en plus du contexte sécuritaire qui a affecté négativement le déroulement des activités, différentes causes de nature structurelle ou liées à l'approche méthodologique ainsi qu'aux moyens mis en œuvre en ont limité l'impact.
Sur la base des acquis de coopération et des enseignements tirés de ces expériences, le Gouvernement Algérien et l'UNICEFont convenu de reconduire leurs coopération pour le bien-etre de l'enfant et de la femme en Algérie pour la période 2002 a 2006 et de 2007 a 2011.

 

 
Search:

unite for children