Activités

Axes principaux

Axes transversaux

 

Protection de l'enfant

Protection
© UNICEF/Algérie/Pirozzi

Tout enfant a droit à la protection contre les violences, l’exploitation et les sévices de tout genre. Les violations de ce droit constituent un obstacle majeur à leur survie et à leur développement. Certaines filles et certains garçons sont plus particulièrement vulnérables en raison de leur sexe, de leur race, de leur origine ethnique ou de leur statut socio-économique.
Dans le cadre du programme protection de l’enfant, l’UNICEF Algérie apporte son appui au développement de programmes pouvant prévenir et protéger les enfants contre les situations à risque et encourage toutes les mesures qui favorisent la mise en place d'un environnement protecteur.

L’UNICEF travaille en coopération avec le Ministère de la Solidarité Nationale, le Ministère de la Justice et l’Ecole Nationale de la Magistrature et plusieurs acteurs de la société civile afin de défendre ces enfants et d’atteindre les objectifs du plan d’Action du programme en cours. Ce plan trace des objectifs prioritaires d’actions permettant d’avoir une ligne de conduite et une répercussion concrète sur le terrain. Le dispositif de protection de l’enfant se voit ainsi renforcé en faisant la promotion de normes sociales positives dans tous les contextes, activités pour le développement et situations d’urgence.

Résultats visés :

Adoption d’un modèle de travail social de proximité et de justice pour enfants. il sera conforme aux normes et standards internationaux et adapté aux spécificités régionales du sud, des hauts-plateaux et des grandes zones urbaines, à travers les activités suivantes :

  • L'appui au renforcement de la prise en charge institutionnelle des enfants privés de famille et au renforcement de la kafala à travers des stratégies de projet éducatif et processus de départ pour les enfants et la mise en place de standards de prise en charge et de placement des enfants.
  • L’appui au développement du travail social de proximité.
  •  L’appui au renforcement des compétences des juges des mineurs autour des droits de l’enfant et de la justice pour enfants.


L’UNICEF s’engage, en coopération avec ses partenaires nationaux à garantir le respect des droits de tous les enfants a ’être protégés contre la violence. Nous devons encourager un refus clair et sans équivoque de  toutes les formes de violence à l’encontre des enfants dans l’ensemble de la société.

 

 

 

 

Articles de la CDE

Article 3:

« 1. Dans toutes les décisions qui concernent les enfants, qu'elles soient le fait des institutions publiques ou privées de protection sociale, des tribunaux, des autorités administratives ou des organes législatifs, l'intérêt supérieur de l'enfant doit être une considération primordiale.
2. Les Etats parties s'engagent à assurer à l'enfant la protection et les soins nécessaires à son bien-être, compte tenu des droits et des devoirs de ses parents, de ses tuteurs ou des autres personnes légalement responsables de lui, et ils prennent à cette fin toutes les mesures législatives et administratives appropriées. »

Article 32:

« Les Etats parties reconnaissent le droit de l'enfant d'être protégé contre l'exploitation économique et de n'être astreint à aucun travail comportant des risques ou susceptible de compromettre son éducation ou de nuire à sa santé ou à son développement physique, mental, spirituel, moral ou social. »

 

La CDE en document PDF ci-dessous.


[PDF]
(PDF documents require Acrobat Reader to view.)
Search:

unite for children