Centre Média

Communiqués de Presse

Publications

Nous Contacter

 

Deuxième édition du concours national des médias 2013, avec pour thème : Les enfants invisibles et oubliés.

Les enfants invisibles et oubliés est le thème choisi pour célébrer en Algérie l’anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant le 20 novembre 2013.

Une cérémonie de remise de prix de la deuxième édition du concours national des médias pour les enfants a été organisée par l’UNICEF en partenariat avec la Radio Algérienne.

Cette 2éme édition a vu la participation d’un grand nombre de journalistes de la presse écrite et audiovisuelle avec une variété de produits traitant de la thématique des enfants vulnérables, souvent invisibles et exclus.

Le prix du meilleur article de la presse écrite fut attribué à Rachid Touahri du quotidien Arabophone El Seyassi pour son reportage sur des enfants vivant dans des conditions d’extrême pauvreté et n’ayant pas l’opportunité d’accéder à l’école.

Djouher Boura, Productrice et journaliste de la chaine 2 de la Radio Algérienne d’expression Tamazight, a obtenu le prix du meilleur reportage radiophonique portant sur une catégorie d’enfant exclus car soufrant de la maladie générique orpheline « xéroderma », plus connue sous le nom de maladie des enfants de la lune. A travers les témoignages de Sara 13 ans, son frère Yanis, 10 ans et de leurs parents, les auditeurs ont pu connaitre cette maladie qui touchent près de 500 enfants en Algérie, et qui les exclu de l’école et de la vie sociale.

Deux prix spéciaux ont aussi été attribués lors de cette cérémonie, l’un à Abdelkader Kherbouche pour la réalisation d’un spot sur les enfants handicapés. Spot qui fait la promotion de l’inclusion en montrant  que les enfants et les personnes handicapés peuvent vivre et contribuer à la vie de la société. Et l’autre à Madame Linda Yasmine, comédienne Algérienne et ayant durant de longues années animé une émission pour enfants à la télévision Algérienne en faisant la promotion des droits de l’enfant et du droits à la participation en particulier.

Lors de cette journée, les participants ont pu aborder et débattre de la thématique du rôle des médias grandissant dans un pays comme l’Algérie qui a déployé des efforts considérables pour améliorer la situation des droits de l’enfant, et où très souvent les problèmes qui touchent les enfants sont souvent liés à des comportements.

Les medias doivent jouer un rôle de plus en plus important au profit des enfants, notamment les plus vulnérables, surtout pour contribuer à la prévention de la violence à leurs égards, a indiqué Thomas Davin représentant de l’UNICEF en Algérie, en soulignant le fait qu’il est important aussi pour les journalistes de traiter des sujet liés à l’enfance tout en prenant en considération les questions d’éthique et de déontologie particulièrement lorsqu’il s’agit de l’intérêt supérieur de l’enfant.

La célébration de l’anniversaire de la convention relative aux droits de l’enfant, annuellement est une occasion pour marquer une halte et évaluer la situation de tous les enfants en matière de santé, éducation et protection de l’enfant. Ainsi, et dès sa naissance, l’enfant Algérien bénéficie d’une prise en charge adéquate, la plus part des enfants bénéficient d’une vaccination gratuite dans le cadre du PEV, et plus de 97% des enfants sont scolarisés au primaire. En matière de protection des efforts sont déployés afin d’assurer une meilleure protection contre toutes formes de violence et contre l’exploitation et le travail des enfants.

Nulle société n’est exempte de problèmes touchant les enfants. Et en Algérie, ils sont connus,  tel que la non scolarisation des filles dans certaines localités, la violence, et l’inaccessibilité des structures aux enfants handicapés. Ces questions sont prises en charge à travers la mise en œuvre des programmes en faveur des enfants Algériens.

 

Pour plus d'information veuillez contacter

Fayçal Oulmi

Chargé de la Communication - UNICEF Algérie

 

 

 
Search:

unite for children