Les enfants confrontés à de graves pénuries alimentaires

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-09343/Haviv
Des filles quittent le camp d’Abu Shouk pour personnes déplacées près de la ville d’El Fashir, la capitale du Nord du Darfour, pour ramasser du bois.

Par Jane O’Brien

Un nouveau rapport de l’UNICEF -- Child Alert Darfur – présente en détail l’impact du conflit sur la vie des enfants de la région. Il montre que la situation se détériore pour les nombreux enfants hors de portée de l’aide humanitaire.

Un nouveau rapport de l’UNICEF -- Child Alert Darfur – présente en détail l’impact du conflit sur la vie des enfants de la région. Il montre que la situation se détériore pour les nombreux enfants hors de portée de l’aide humanitaire.

NEW YORK, Etats-Unis, 19 décembre 2005 – Voilà près de trois ans que les enfants du Darfour subissent de plein fouet les effets d’un conflit qui a obligé des millions de personnes à fuir leurs habitations. Et malgré l’aide humanitaire qui continue à parvenir dans la région, nombre d’entre elles affrontent de graves pénuries alimentaires et diverses maladies à cause de l’insécurité persistante.

Les taux de malnutrition l’an dernier ont été diminués de moitié dans les camps qui offrent de la nourriture, un logement et des soins médicaux. Mais on estime à 2.5 millions le nombre de personnes qui ne reçoivent aucun secours car elles vivent dans des régions isolées et dangereuses. Les enfants de ces populations meurent de faim et de maladies que l’on aurait pu éviter.
 
« Les enfants du Darfour vivent déjà dans la peur, constate Gordon Weiss, Chargé à l’UNICEF de la communication dans les situations d’urgence,  ils ont perdu leurs logements et leurs familles et ont été victimes de terribles violences ».

« Leurs terres ont été détruites et ne peuvent plus les faire vivre et leur mode de vie a été anéanti. Si la situation ne change pas, leurs perspectives d’avenir sont très sombres ».

Image de l'UNICEF
© UNICEF/HQ05-09348/Haviv
Une femme sur la route du village de Selia, dans l’Ouest du Darfour, transporte son bébé, qui est gravement sous-alimenté.

Une solution temporaire

Depuis près de trois ans, des groupes de miliciens Janjaweed chassent les villageois du Darfour, volent leur bétail, empoisonnent leurs puits et incendient leurs bâtiments. La menace de violence se poursuit et les habitants, craignant de rentrer chez eux, ont envahi les agglomérations urbaines et les camps temporaires.

Quelque 3,4 millions de personnes, soit près de 51 pour cent de la population totale de la région, ont été touchées par la crise au Darfour.

Et comme les vivres et l’eau commencent à manquer dans toute la région, les camps d’Abu Shouk, à la périphérie d’El Fashir, la capitale du Nord du Darfour, sont quasiment les seuls endroits où les enfants et les adultes peuvent obtenir l’aide indispensable à leur survie.

Là, l’UNICEF et ses partenaires ont installé des écoles a même de scolariser quelque 13 000 enfants d’âge primaire, des dispensaires et des latrines. Environ 1,3 million d’enfants vivent dans 200 camps semblables au Darfour et dans des régions du Tchad voisines.

« Ces camps ont été créés pour apporter une aide immédiate, mais ils sont en train de devenir permanents, dit M. Weiss, et si l’on n’améliore pas la sécurité, les gens qui habitent ici ne pourront pas rentrer chez eux et commencer à produire leur propre nourriture. Des millions d’autres personnes luttent déjà pour leur survie et les pénuries alimentaires du Darfour ne pourront qu’empirer ».

Il faudra que la communauté internationale continue d’aider la région pendant 5 ans encore rien que pour assurer la survie des enfants du Darfour. Il faut trouver des solutions politiques pour créer un avenir qui leur permettra de s’épanouir.


 

 

Español Français

Vidéo (en anglais)

19 décembre 2005 :
Le correspondant de l’UNICEF Chris Niles enquête sur la malnutrition des enfants au Darfour.

bas | haut débit
(Real player)

Journalistes :
Obtenez des vidéos de qualité professionnel chez The Newsmarket

Audio (en anglais)

19 décembre 2005 :
Le Représentant de l’UNICEF au Darfour Ted Chaiban présente les conclusions de Child Alert

Liens

Reportage interactif (en anglais)